• [+] Archives 31 octobre 2014
    Météo : record de chaleur en Auvergne en octobre

    Il faudrait presque se pincer pour croire que la Toussaint pointe son nez... La capitale auvergnate flirte actuellement avec les records absolus de chaleur. Aujourd'hui encore Météo France prévoit 24° à Clermont-Ferrand, soit deux degrés de plus que dans le sud...
    [+] Lire la suite

  • [+] Archives 30 octobre 2014
    Le puy de Dôme a la cote

    Le plus célèbre des volcans d’Auvergne attire de plus en plus de visiteurs. Classé Grand Site de France depuis 2008, le puy de Dôme connaît actuellement une augmentation spectaculaire de sa fréquentation (+38,83%) soit +de 10 000 visiteurs pour le seul mois...
    [+] Lire la suite

  • [+] Archives 28 Octobre 2014
    Cantal : le retour du Hobbit

    Voilà que le Cantal fait son retour sur la toile grâce au personnage du Hobbit... Le projet ? Faire parler du département de façon décalée en s'inspirant de la saga mythique du Seigneur des Anneaux et du Hobbit. Au programme : de...
    [+] Lire la suite

  • [+] Archives 27 octobre 2014
    Travaux sur l'A71 : fermetures en novembre

    Les travaux d’élargissement à 2x3 voies d’A71 se poursuivent aux portes de Clermont-Ferrand. Ils nécessitent la modification des conditions de circulation entre le péage de Gerzat (diffuseur n°14) et le diffuseur de La Pardieu (n°1) sur A75 en novembre...
    [+] Lire la suite


  • Soleil + chaleur = record !

  • +38,83% de fréquentation en octobre

  • Nouveau coup de pub pour le Cantal

  • A71 : nouvelles fermetures en novembre
31 octobre 2014
News Eco
L'Auvergne star de l'innovation
L'Auvergne star de l'innovation
Innover serait-il le nerf de la guerre de nos économies développées ? L’Auvergne semble le croire, puisqu’elle s’est engouffrée dans cette brèche, ces dernières années, pour être désormais citée en exemple. Si l’on en croit la dernière étude de l’INSEE parue cette semaine, la région qui pâtit d’une structure économique globale peu favorable, apparait pourtant en tête de peloton en matière d’innovation. Entre 2010 et 2012, 56 % des sociétés auvergnates de 10 à 249 salariés ont innové, ce qui place la région parmi les meilleures au plan national, la moyenne étant de 53 % en France. Autre enseignement intéressant de cette enquête, 37 % de ces PME ont innové dans le domaine des produits ou procédés et 42 % dans l’organisation ou le marketing, un atout régional sur lequel surfe allègrement la région. Par ailleurs, une société sur six a introduit des produits nouveaux qui n'existaient pas sur le marché. « À champ sectoriel constant, la propension à innover est quasiment stable entre les périodes 2008-2010 et 2010-2012 », analyse l’Institut de la statistique. Il n’y aurait donc pas un simple effet d’aubaine, mais une tendance de fond. 50% sociétés innovantes soutenues par le financement public Il ressort que les sociétés exportatrices innovent davantage que les autres (64 % contre 43 %), en particulier pour créer de nouveaux produits. On apprend également que près de la moitié des sociétés innovantes ont reçu un soutien financier public. « La région a préservé sa structure économique historique tout en appuyant le développement de nouveaux secteurs. Les filières matériaux, aéronautique et l'industrie agro-alimentaire ont aujourd'hui été rejointes par les bio-technologies et l'éco-industrie. De nombreuses PME et groupes internationaux spécialisés dans les TIC contribuent également à parfaire un tissu économique homogène », analyse-t-on du côté du Conseil régional. Coopération internationale moins développée qu’ailleurs Si le recours au financement public est proche de la moyenne nationale, le Crédit d'Impôt Recherche, quant à lui, est moins utilisé. En Auvergne comme en province, les deux tiers des sociétés qui ont coopéré l’ont fait avec des partenaires implantés dans la même région. Collaborer avec un partenaire situé dans une autre région est, en revanche, plus fréquent en Auvergne qu’en province (80 % contre 70 %). Cette étude pointe du doigt l’un des principaux écueils de l’économie auvergnate : « la coopération internationale y est beaucoup moins développée : seulement 28 % des sociétés auvergnates collaborent avec des partenaires situés hors de France, contre 40 % en moyenne de province. Enfin, en Auvergne, seules 15 % des sociétés coopérantes nouent des partenariats uniquement dans la région, soit six points de moins qu’en moyenne provinciale ». (Photo : région.fr)
30 octobre 2014
Loisirs
Le chocolat tient salon à la Grande Halle
Le chocolat tient salon à la Grande Halle
Le temple du chocolat et des gourmandises d'Auvergne ouvre ses portes pour 3 jours, vendredi, à la Grande Halle d'Auvergne. L'occasion pour tous de découvrir, déguster et acheter toutes sortes de délices cacaotés et sucreries. C’est au cœur d’un espace de 3 500 m² dédié au chocolat sous toutes ses formes et autres gourmandises que se déroulera le quatrième Salon du Chocolat et des Gourmandises d’Auvergne avec à la clé de nombreux exposants et une cascade d’animations. Pour l'occasion, une douzaine de chocolatiers de renom, membres de La Fédération Régionale des Artisans Pâtissiers Chocolatiers d’Auvergne, viendront présenter leurs nouvelles créations dans ce haut lieu de la gourmandise et de la chocolaterie.   Démonstrations et dégustations Philippe Comte du Sublime à Ambert, Philippe Juilhard de la pâtisserie Juilhard à Saint-Amand-Tallende, François Krieger à Chamalières, Thierry Mathieu de Mathieu Chocolatier à Riom et Martial Ray de la Chaumière à Clermont-Ferrand… des artisans régionaux dont on pourra admirer tout le talent avec des démonstrations de réalisations suivies de dégustations. Les futurs grands chocolatiers auvergnats de demain seront également présents sur le Salon. Plusieurs apprentis âgés d’une vingtaine d’années en formation de chocolatier à l’Institut des Métiers de Clermont-Ferrand ou issus du lycée François Rabelais de Brassac les Mines viendront proposer de nombreuses démonstrations de bonbons pralinés, moulages et autres confiseries à découvrir en direct et à savourer ! Les temps forts : - Concours "La Cabosse des Volcans" sur le thème du cinéma avec une trentaine d'oeuvres créés par des apprentis et des professionnels exposées au centre du salon - Défilés de robes agrémentées de pièces cacaotées à admirer 3 fois par jour sur l'espace scénique avec pour la première fois une incroyable robe de mariée - Le Chocolat dansant, vendredi 31 octobre après-midi, animé par Jean-Luc Lemoine, professeur de danses de salon - Les démonstrations de réalisations chocolatées proposées par les chocolatiers présents sur le salon - L'atelier pour petits gourmands animé par l'association "Tous pour un sourire". Informations pratiques : Du 31 octobre au 2 novembre 2014, Grande Halle d’Auvergne Vendredi 31 octobre > 10h/19h Samedi 1er novembre > 10h/19h • Dimanche 2 novembre > 10h/18h Tarifs 6 € (gratuit pour les moins de 12 ans) • Tarif réduit : 5 € (carte Cézam et ClerAff aires, étudiants et groupe de 10 personnes) Renseignements sur le salon Tél : 04 73 77 22 05
30 octobre 2014
Loisirs
Las Rapatonadas : un festival de mystères
Las Rapatonadas : un festival de mystères
  Du 9 au 16 novembre, la 34é édition du festival Las Rapatonadas, dans le Cantal, invite les spectateurs à pénétrer dans une « forêt aux mystères », remplie d'histoires pleines d'imaginaires et d'émotion. Du Grand Nord scandinave aux steppes africaines en passant par les forêts du Périgord, Rapaton nous propose de parcourir cette année un labyrinthe fascinant et merveilleux : celui de la forêt aux histoires. Les conteurs à lʼaffiche des 34es Rapatonadas nous convient à lʼombre de leur « arbre à palabres »: Rémy Boussengui dévoilera les contes du Gabon, la compagnie Maxiju nous entraînera dans le monde enchanteur et majestueux du Grand Nord, Daniel Chavaroche nous ouvrira les portes de l'imaginaire du Périgord, Sabrina Chézeau questionnera la nature instinctive et créatrice de chacun de nous, Josette Codina Otto nous fera partager les contes traditionnels du Languedoc. Olivier De Robert nous conviera à lʼombre de lʼarbre de la paix, à travers un récit qui fera revivre la figure légendaire de Jean Jaurès. Enfin, Séverine Sarias et Arnaud Cance nous conduiront dans le massif de la Margeride, à la rencontre de Marcelle qui se souvient des événements du Mont Mouchet.  Pour la 2e fois, une journée professionnelle réservée aux programmateurs se tiendra vendredi 14 novembre au théâtre dʼAurillac avec 11 extraits de spectacles à découvrir ! Sans oublier les fameux "apéro-contes" des Rapatonadas qui feront une nouvelle fois le bonheur du public pendant une semaine.   Une grande fête de lʼoralité…   Depuis 1981, « Las Rapatonadas » propose des spectacles de conte sur le territoire cantalien, dans des salles de spectacle mais aussi des écoles, des établissements d'accueil de personnes âgées, des centres de loisirs... et même des cafés ! Avec un objectif : porter la parole des conteurs au plus près des spectateurs. Au chapitre des nouveautés, Las Rapatonadas se déroule cette année pour la première fois sur une semaine complète ! Le festival propose en effet deux séances « préalables » avec la présentation du spectacle « Le Chemisier jaune » (Séverine Sarrias & Arnaud Cance) à Arpajon/Cère le 9 novembre et Vic/Cère le 10 novembre. Lʼoccasion pour le public de découvrir un spectacle intimement lié à lʼHistoire du Cantal : la conteuse Séverine Sarrias y aborde en effet la mémoire de la guerre en Margeride, après avoir collecté les témoignages de témoins de cette période troublée.   La culture africaine à lʼhonneur   Comme il est de tradition, Las Rapatonadas mettent en avant des artistes qui effectuent un travail de création et/ou qui représentent des cultures originales et différentes. Cette année, les contes du Gabon sont ainsi à lʼhonneur avec Rémy Boussengui qui présentera deux spectacles : « La sagesse de Kofi» et « Blanche-neige, fille dʼAfrique ». Las Rapatonadas élargit cette année son cercle de partenaires de diffusion des spectacles : ainsi le centre social ALC / Espace Hélitas accueillera pour la première fois un spectacle le vendredi 14 novembre (« La sauvage »), ainsi quʼun apéro-conte et une animation musicale le même jour. Le bar-culture Le Canotier (18 rue du Buis à Aurillac) accueillera cette année pour la première fois un des fameux apéro-conte des Rapatonadas.   Culture occitane   Le festival est aussi l'occasion de valoriser la culture occitane. Même s'il n'est pas réservé aux seuls « occitanophones » : le festival se donne pour premier objectif d'aller vers tous les publics, de favoriser les mélanges et les échanges par la multiplication des moments conviviaux que constituent, par exemple, les « apéro-contes ». Lʼédition 2014 des Rapatonadas nous fera ainsi voyager des steppes africaines aux forêts du Périgord en passant par le Grand Nord. Par ailleurs la langue occitane est présente dans plusieurs spectacles : «Camins» (Josette Condina Otto) est un spectacle bilingue. « Le lièvre et le lébérou » et « Zidor et compagnie (Daniel Chavaroche) sont des spectacles occitans en langue française, émaillés d'expressions occitanes. Ils sont compréhensibles de tous les publics, même non occitanophones.     Informations pratiques TARIFS (Théâtre dʼAurillac) Plein Tarif : 10 € Tarif réduit : 8 € Mineurs – 18 ans : 6€ Carte 10 entrées (carte non nominative uniquement valable au théâtre dʼAurillac) : 60 € Réservation et achats des billets à lʼOffice de tourisme dʼAurillac : 04 71 48 46 58. Renseignements Public IEO Cantal 04 71 48 93 87 contact@ieo-cantal.com www.ieo-cantal.com
28 Octobre 2014
News Eco
Economie : peut mieux faire
Economie : peut mieux faire
Régulièrement, l'Observatoire Économique de l'Allier prend le pouls de l'économie locale et régionale. Si comme l’an passé, l’activité industrielle en Auvergne a été particulièrement ralentie en août, avec des arrêts de lignes de production ou des fermetures de sites plus nombreuses, il existe quelques (petites) raisons de se réjouir. A l'échelle régionale, une progression des volumes a été enregistrée dans les industries agroalimentaires, qui confirment leur dynamisme pour le septième mois consécutif. Selon l'Observatoire, « un redressement interviendrait dans les mois à venir », tiré par les branches des autres produits industriels et la fabrication de matériels de transport. En revanche, la faiblesse de la demande, tant intérieure qu’étrangère, se traduit par une opinion négative des industriels à l’égard de leurs carnets de commandes, jugés insuffisants, et du niveau des stocks, considérés comme trop lourds. « Le niveau de sollicitation des appareils de production se replie à 70 % environ, reflétant l’insuffisance des plans de charge. Le secteur agroalimentaire fait exception avec un taux moyen d’environ 80 % », précise l'Observatoire. La filière information et communication en chute L’activité globalement soutenue constatée dans le secteur des services marchands se décline différemment selon les filières. En effet, si la hausse d’activité est manifeste dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques et les transports, hébergement et restauration, il n’en est pas de même dans la filière information et communication qui affiche un retrait au mois d’août, notamment dans l'Allier. Une hausse des courants d’affaires est globalement anticipée à court terme par les professionnels ; elle s’annonce toutefois plus limitée dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques. Conséquence de tout cela, les activités des agences de travail temporaire s’inscrivent en retrait et le volume des missions pourrait encore se tasser à court terme. Amélioration dans la restauration Dans le transport, conformément aux attentes, l’activité progresse et s’accompagne d’un renforcement des effectifs. Les prix apparaissent globalement stables. Une inflexion de l’activité est possible à court terme. Côté hébergement et restauration, les établissements font part d’une nouvelle amélioration de la demande. Effectifs et prix apparaissent stables. Dans l’ensemble, une nouvelle hausse de fréquentation est attendue dès le mois de septembre. Allier : les mauvais chiffres du chômage Dans l’Allier, 17 390 demandeurs d’emploi (catégorie A*) ont été recensés en allier au 31 juillet 2014, contre 16 340 en juillet 2013, soit une augmentation de 6,4 % sur un an, mais une augmentation de 0,4 % par rapport au mois de juin. cette augmentation annuelle est plus importante que celle observée au niveau régional (+4,9 %), et qu’au niveau national (+4,3 %) l’allier a atteint un taux de chômage de 10,4 % contre 8,6 % au niveau régional et 9,7 % au niveau national. Dans l’Allier, 26 707 personnes étaient inscrites à Pôle emploi au mois de juillet, toutes catégories confondues (y compris ceux qui ont exercé une activité réduite dans le mois) soit une augmentation annuelle de 5,7 % 
27 octobre 2014
Loisirs
Quand le dentiste devient artiste
Quand le dentiste devient artiste
Il ne vous reste plus que quelques jours pour découvrir l'exposition étonnante proposée à l'Hôtel du département de Haute-Loire. La galerie Jean-Claude Simon accueille la surprenante exposition de design « partage » de Georges Pellissier, jusqu'au 31 octobre.  Georges Pellissier est né au Puy en Velay et partage son temps entre Saint Bonnet le Froid et Valence . Ancien chirurgien dentiste à la retraite il se lance dans une nouvelle carrière cette fois-ci artistique.  Son attrait pour l’art remonte à son enfance au cours de laquelle il travaillait déjà la matière avec les outils du chimiste et du menuisier.  Il peint, dessine, réalise des prototypes puis les concrétise seul ou avec l’aide d’artisans. Il joue également avec la subtilité et l’humour au sein de ses réalisations et dans les titres de ses œuvres. Il est innovant et passionné dans divers domaines : peinture, luminaires, consoles, bijoux, sculptures, meubles.  Sa production d’objets designs l’a d’ailleurs entraîné à déposer sa marque à l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI) .  Pour assouvir sa passion, il dispose de deux ateliers : l’un à Saint Bonnet le Froid pour la conception des tableaux, l’autre à Valence chez son ami métallier Julien Darnis pour la réalisation d’objets designs en métal.  Les tableaux sont travaillés toujours à plat sur des carrés de médium en utilisant des techniques mixtes accompagnées d’objets en volume. Le plus souvent ils évoquent des sentiments, des sensations qui sont traduits par l’artiste d’une manière conceptuelle et dans la dérision.  Une cocotte géante de 3 mètres Les objets en métal sont sculptés, pliés et soudés à l’argon. Les formes reprennent la technique du pliage de l’origami pour la représentation de cocotte ou de chien : « Chicky » et « Doggy. ». Ces sculptures sont déclinées en de multiples combinaisons de couleurs, de tailles allant jusqu’au monumental. Ces objets designs sont utiles ou simplement décoratifs et ont une particularité, celle de pouvoir se personnaliser.  Une cocotte géante de 3 mètres de haut et de 800 kg le « Chicky Mum » est installée à 50 mètres du musée d’art contemporain de la ville de Lyon.  En 2013, Georges Pellissier a été lauréat à Marseille avec une sculpture de 3 mètres de haut en inox poli miroir « Le Castagnole ».  Les meubles sculptures font référence à l’histoire tout en se moquant de leurs usages. Ces pièces uniques sont travaillées dans des formes pures et colorées dans la même lignée.  L’idée du couteau novateur « le Totoy » lui traverse l’esprit l’été dernier. Cet objet est ingénieux puisqu’il présente la caractéristique de pouvoir être posé à même la table sur sa tranche sans tâcher la table ou la nappe.  Les lames du couteau sont fabriquées à Thiers en acier inox, le manche dans le Sud Ouest en poudre de pierre. Les 6 couteaux « Totoys » sont présentés dans des coffrets conçus à Vertolaye près d’Ambert. Les 300 pièces qui ont été commandées chez les artisans vont être inaugurées la semaine du 6 au 11 septembre puisque Georges a été sélectionné et invité à Paris pour présenter toutes ses créations pour l’événement Parisweekdesign.  L’exposition est gratuite et ouverte au public du lundi au vendredi de 9h00 à 18h30. (CG Haute-Loire)
26 octobre 2014
News du jour
Coupe d'Europe de rugby : Clermont arrache le bonus offensif face à Sale (35-3)
Coupe d'Europe de rugby : Clermont arrache le bonus offensif face à Sale (35-3)
Il leur fallait, ils l'ont fait ! Pour continuer à croire à la qualification pour les quarts de finale de la coupe d'Europe, les Clermontois de l'ASM devaient décrocher le point de bonus offensif contre les Anglais de Sale. Pour y parvenir dans cette compétition, il est nécessaire d'inscrire quatre essais dans un même match. Si tout fut loin d'être parfait, les partenaires de Bonnaire ont bien marqué quatre fois par Abendanon, puis Nalaga (2). C'est enfin Rougerie qui a délivré les siens et tout le stade Michelin à sept minutes de la fin sur une magnifique percée Avec ce succès bonifié, les hommes d'Azema s'installent à a deuxième plae de cette poule 1, à deux unités du Munster, vainqueur des Saracens (14-3). Autant dire que le prochain duel franco-irlandais - avec les deux oppositions prévues en décembre - s'annoncent décisives. Pour Clermont, il faut sans doute aller gagner à Thomond Park pour sortir en tête de cette poule.
25 octobre 2014
News du jour
Au secours, on change d'heure !
Au secours, on change d'heure !
Cette nuit, la France et tous les pays de l'Union européenne passent à l'heure d'hiver. Ainsi, dimanche à 3 heures (heure d'été), il sera 2 heures (heure d'hiver). Une heure de plus à dormir, mais un décallage toujours aussi difficile à digérer. Moins d'un Français sur cinq se dit favorable au changement d'heure, selon un sondage publié jeudi pour le site Comprendrechoisir.com, spécialisé dans l'information pratique au quotidien (*).  Seuls 19 % des sondés approuvent le passage de l'heure d'été à l'heure d'hiver, tandis que 54 % y sont opposés et 27 % se disent indifférents, selon cette étude OpinionWay.  Pourtant il existe quelques avantages à changer d'heure en hiver. Plus d'un Français sur deux (54 %) ignore qu'une heure en moins d'éclairage lui permet d'économiser 10 centimes d'euro environ. Selon le ministère de l'Écologie, le changement d'heure a permis d'économiser 440 GWh en éclairage en 2009, soit la consommation d'environ 800 000 ménages. En 2030, la réduction globale des émissions due au changement d'heure pourrait être de 70 000 à 100 000 tonnes de CO2, d'après ses estimations. Dse chiffres à méditer en cas d'insomnie ! (*) Le sondage a été réalisé du 24 septembre au 3 octobre auprès d'un échantillon de 1 005 répondants âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
24 octobre 2014
News du jour
Emploi : pas d'amélioration en septembre
Emploi : pas d'amélioration en septembre
Fin septembre 2014, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’établit à 62 306 en Auvergne. Ce nombre augmente de + 0,3 % par rapport à fin août 2014 (soit +204). Sur un an, il augmente de + 5,1 %. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de +0,6 % par rapport à fin août 2014 (+4,3 % sur un an). En Auvergne, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A augmente, en septembre 2014, de +0,5 % pour les hommes (+5,9 % sur un an) et augmente de +0,1 % pour les femmes (+4,3 % sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A et âgés de moins de 25 ans augmente de +1,6 % en septembre 2014 (-0,8% sur un an). Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans diminue de -0,4 % (+3,9 % sur un an) et le nombre de ceux de 50 ans et plus augmente de +1,2 % (+12,4 % sur un an). S’agissant de la catégorie A, selon le département, le nombre de demandeurs d’emploi varie en septembre 2014 par rapport à fin août entre -0,5 % et +1,1 % : Allier (-0,3 %), Cantal (-0,5 %), Haute-Loire (-0,5 %), Puy-de-Dôme (+1,1 %).
23 octobre 2014
News Eco
Photovoltaïque : Photosol inaugure sa troisième centrale en un an en Auvergne
Photovoltaïque : Photosol inaugure sa troisième centrale en un an en Auvergne
Le groupe français Photosol inaugure ce vendredi son troisième site de production photovoltaïque en Auvergne. Il a investi 36 M€ en un an dans la région. L'Auvergne serait-elle devenue une terre d'avenir pour le photovoltaïque ? A en juger par les investissements du Français Photosol, on serait tenté de le croire. Le groupe inaugure ce vendredi, sur la petite commune de Gennetines, dans l'Allier, sa troisième centrale photovoltaïque en un an en Auvergne, après celle de Dompierre-Diou, à quelques kilomètres de là et celle de Marmanhac, dans le Cantal, toutes deux mises en service début 2014. Chaque projet représente 12 millions d'euros sur des implantations de 20 à 30 hectares. Photosol est ainsi devenu le premier producteur de photovoltaïque d'Auvergne, représentant environ 20% de la consommation régionale d'électricité. "A Gennetines, nous allons produire l'équivalent de la consommation d'une ville comme Yzeure, qui compte 12.000 habitants. Le tout à des prix très compétitifs", souligne Benoit Farines, responsable du financement et de l'investissement chez Photosol. Photosol, créé en 2008, possède en France et dans les Dom 10 centrales photovoltaïques au sol et 35 en toiture, produisant 63 mégawatts par an, soit l'équivalent de la consommation de 25 650 foyers par an. Photosol a lancé la construction de près de 77MWc de nouvelles centrales en France qui seront mises en service entre 2014 et 2015. Le groupe compte parmi les cinq principaux producteurs d'électricité photovoltaïque en France.   (Photo aérienne de la centrale de Gennetines)
23-10
News du jour
Le Grand Clermont fait sa promo sur la toile
Le Grand Clermont fait sa promo sur la toile
Le Grand Clermont s'offre une belle séquence d'auto-promotion sur le web, en proposant via Vimeo depuis deux jours un clip sur la capitale clermontoise, plutôt valorisant... On y voit des habitants vanter les mérites du Grand Clermont, accumulant les bons points : vivant, tendance, riche, créatif, jeune... Les qualificatifs ne manquent pas pour valoriser l'image de la capitale auvergnate. On y aperçoit également les pépites qui font le Grand Clermont : Michelin, Limagrain, Pictures, l'IFMA, la Coopé ou encore le théâtre, le festival du court métrage et bien sûr l'ASM et Renaud Lavillenie... Bref, un joli coup de pub, habilement présenté et très rythmé. Nous, on aime !
   Articles les plus lus :
Le Foll hué, Le Pen acclamée !
Le Foll hué, Le Pen acclamée !
A l'applaudimètre, pas de doute. Marine le Pen a donné une leçon de popularité à Stéphane Le Foll, hier, lors du sommet de l'élevage de Cournon-d'Auvergne. Au passage matinal du ministre de l'Agriculture, hué lors de son discours à l'auditorium de la Grande halle d'Auvergne, s'est opposée la visite en fanfare de la patronne du Front National. Escortée d'une nuée de journalistes venus beaucoup plus nombreux que lors de la visite ministérielle, Marine Le Pen a été accueillie très chaleureusement par les agriculteurs. Sur l’air du : "Vas-y Marine !", "On les aura !" ou "Marine Présidente", les supporters de la N°1 du FN ont même entonné à plusieurs reprises la Marseillaise à tue-tête. Les éleveurs - jeunes ou vieux - se sont bousculés pour lui faire la bise et prendre quelques selfies, dans une cohue indescriptible mêlant caméras, service d'ordre débordé et vaches apeurées par le spectacle ! Bien loin de la quasi indifférence renvoyée le matin même au ministre. "Elle fera pas mieux!" Aux éleveurs hésitant entre colère et résignation face à la grave crise qu'ils traversent, Marine Le Pen est venue dire ce qu'ils veulent tous entendre. "Vous faites des produits extraordinaires, des efforts et des sacrifices et personne ne le reconnait ! Surtout pas l'Europe qui passe son temps à vous mettre des bâtons dans les roues. On veut faire du patriotisme économique pour défendre nos filières françaises et s'opposer au dumping social que nous imposent les autres ". Vivas dans les travées, encouragements, applaudissements et allusions décomplexées. "Nous on est des vrais Français !", s'enthousiasme un badaud, béret vissé sur la tête. Quelques agriculteurs, restés sur la réserve, regardent le spectacle. "Elle fera pas mieux que les autres, faut pas rêver ! ", ironise un éleveur de Charolaises. "Je suis dégôuté de voir le monde agricole se faire berner par ses discours", renchérit un autre. Pas de quoi doucher l'enthousiasme de ses collègues revigorés par des promesses de lendemains qui chantent.
Lire la suite +
New deal 2014 : offre 100 emplois + loyers pour s'installer en Auvergne !
New deal 2014 : offre 100 emplois + loyers pour s'installer en Auvergne !
Pour la troisième année consécutive, l'opération New Deal est reconduite en Auvergne. Jusqu’au 14 décembre sur www.newdeal-en-auvergne.fr, 100 offres d’emploi avec logement sont proposées par l'Agence des territoiresd'Auvergne. Une expérience unique en France qui a déjà conquis de nombreux candidats.  " Depuis 2 ans, le New DEAL a déjà permis d’accompagner la création de 220 emplois. Le fait d’accompagner et d’aider financièrement les salariés et les entrepreneurs qui sont prêts à saisir une opportunité professionnelle sur notre territoire, joue un rôle décisif. En partageant les risques liés à leur période d’essai, leur déménagement, leur installation, la région Auvergne leur apporte un soutien concret », souligne Pascal Guittard, Directeur de l’Agence des Territoires d’Auvergne, à l'origine de cette expérience. L’objectif est de donner aux Français qui cherchent un emploi, ou veulent changer de vie, le coup de pouce qui leur manque pour oser la mobilité et venir s’installer au vert. " Avec le New DEAL, l’Auvergne veut lever ce frein, tout en permettant aux entreprises de recruter sur des postes qu’elles peinent à pourvoir. Un pari gagnant-gagnant qui a fait ses preuves !", insiste le CRTA . 55% des actifs en France envisagent de changer de vie, révèle un sondage Ifop publié ce lundi. Et parmi les citadins interrogés, 70% se disent prêts à vivre à la campagne, à la condition d'y exercer un travail qui leur plaît et surtout d'être aidé. 500 euros par mois Les actifs de la France entière ont donc jusqu’au 14 décembre pour postuler sur www.newdeal-en-auvergne.fr aux 100 offres d’emploi proposées par les entreprises auvergnates. Les personnes qui seront recrutées bénéficieront d’une aide de 500 euros par mois pendant leur période d’essai, destinée à financer leurs frais, notamment le logement. La région leur offrira également un accompagnement sur-mesure pour faciliter leur installation, par exemple la recherche d’un appartement, ou encore d’un emploi pour leur conjoint. Le New DEAL de l’Auvergne a aussi pour vocation d’aider les entreprises auvergnates, notamment celles des zones rurales ou éloignées des grandes villes, à pourvoir des emplois en tension. Industrie, informatique, banque et assurance, santé, agro-alimentaire… les secteurs qui recrutent en Auvergne ne manquent pas malgré un taux de chômage galopant, ils peinent parfois à trouver des candidats. En 2 ans, cette mesure a accompagné la création de 220 emplois pour un investissement de 330 000 euros. « Le New DEAL de l’Auvergne est un partenariat inédit entre des entreprises qui recrutent et un territoire qui agit concrètement pour attirer de nouveaux talents. Si ce type de dispositif était mis en place au niveau national, on pourrait espérer créer en 2 ans 10 600 emplois à l’échelle de la France, pour un investissement de 16 millions d’euros, ajoute Pascal Guittard. Dans les Régions françaises, et en particulier en Auvergne, il y a de nombreux emplois qualifiés ne trouvant pas preneurs et des activités économiques viables n’attendant qu’un repreneur volontaire ! ». 37.000 nouveaux arrivants L’Auvergne est la seule région à s’être dotée d’une structure dédiée à l’accueil des nouvelles populations : l’Agence des territoires d’Auvergne. Celle-ci innove et propose des outils destinés à soutenir le renouveau démographique de la région. Le New DEAL, les résidences d’entrepreneur, l’incubation de startups… autant de mesures pionnières et concrètes qui ont permis d’installer des actifs dans des territoires qui ont besoin d’être redynamisés. Chaque année, 37 000 nouveaux arrivants s’installent en Auvergne. Plus de la moitié des ménages (65%) sont de jeunes actifs avec enfants. L’Auvergne se situe aujourd’hui au 10e rang des 22 régions françaises au niveau de l’attractivité démographique, à égalité avec la Bretagne, PACA et Rhône-Alpes, proportionnellement à sa population. Geneviève Colonna d'Istria Et maintenant la box New DEAL ! Nouveauté cette année, 100 Box New DEAL sont proposées pour accompagner les démarches de reprise d’entreprise. Ce dispositif comprend l’accompagnement d’un conseiller, la prise en charge de visites en Auvergne, des rendez-vous gratuits avec des juristes et expert-comptable, une formation courte... et le logement offert pendant les 3 premiers mois d’installation. Pour décrocher une Box New DEAL, les repreneurs candidats doivent déposer leur dossier sur www.newdeal-en-auvergne.fr avant le 14 décembre. L’Auvergne en 5 chiffres -1ère région pour le taux de couverture numérique Haut Débit, en route pour devenir la 1re région Très Haut Débits en 2017 -2e région la plus sûre de France, avec un taux de criminalité de 34,5 ‰ contre une moyenne nationale de 58,3 ‰ -3e région la plus agréable à vivre : indice d'air pur, nature toute proche, réseau de transport et accessibilité -Prix moyen du m² de 1 666 €, contre 8 340 € à Paris, soit 166 600 € pour un appartement de 100 m² -5e région pour l’ensoleillement annuel
Lire la suite +
Du rififi au Front National 63
Du rififi au Front National 63
Le temps est à l'orage au Front National du Puy-de-Dôme. Après l'euphorie des derniers scrutins, municipaux et européens, l'heure est aux règlements de compte. Certains militants ont décidé de monter au créneau et de dénoncer publiquement le fonctionnement "autoritaire" du responsable départemental de la section FN, Erik Faurot. "J'accuse le responsable du FN 63 d'avoir exclu de ce bureau politique l'ensemble des élus du Puy-de-Dôme (à l'exception de sa compagne qui ne siège d'ailleurs pas) par pur autocratisme et sans consulter ces derniers", accuse Dominique Morel, militant de longue date et élu frontiste à Issoire. "Lui et sa femme, (NDLR : elle-même élue à la mairie de Clermont-Ferrand), se comportent ni plus ni moins comme des Ténardiers ! Et pour avoir dénoncé cela, je me trouve exclu !". Ses attaques viennent de lui coûter une plainte pour diffamation, déposée lundi par le patron local du FN par la voix de son avocat Me Portejoie. " Dominique Morel a été viré du parti par Marine Le Pen en personne car il a essayé de me débarquer pour prendre la tête de liste FN aux prochaines élections européennes. Il est aigri. Il a donc décidé de raconter n'importe quoi. Mais à chacun de ses mensonges, je déposerai plainte", promet Erik Faurot, visiblement agacé que l'affaire soit ébruitée dans la presse. Mais l'ancien parachutiste persiste et signe. "J'accuse le responsable du FN 63 d'avoir laissé se présenter aux élections législatives dans la 2ème circonscription, un néo-nazi avéré qui avait un blog aux couleurs de la 33ème division SS Charlemagne", poursuit l'édile citant également le cas "d'une jeune militante FNJ qui n'hésite pas à afficher un tatouage néo-nazi". "Je suis amère" Enfin, Dominique Morel, ex-adoint du secrétaire départemental, pointe du doigt "des dysfonctionnements financiers", évoquant des "détournements durant la campagne des législatives de 2012". Pour Erik Faurot, " une enquête est en cours au niveau national. Les comptes de campagne du FN 63 en 2012 ont été validés par le parti. Dominique Morel parle d'une perquisition à mon domicile, mais il n'en est rien. Les policiers ont simplement vérifié s'il y avait bien un local où je stockais mes affiches de campagne. C'est tout." D'autre voix s'élèvent aujourd'hui pour dénoncer le "mode de fonctionnement interne du FN". Dominique Chalard, militante arrivée plus récemment au Front National est élue à la mairie de Lempdes. Elle aussi est visée par une procédure d'exclusion. "Je suis amère, avoue-t-elle. J'ai toujours été loyale et honnête. Mais j'ai eu le malheur de faire un jour un reproche à Erik Faurot qui agit comme un gourou sur la fédération. Je me suis retrouvée sur la touche. Le Front national est en train de monter. Et il y a des postes à prendre. Cela aiguise les appétits...". Prochaine étape, le 29 octobre, où les deux élus du département sont convoqués pour un conseil de discipline devant les instances frontistes. "S'ils croient me faire taire avec ça, ils se trompent", s'amuse d'avance Dominique Morel, qui promet déjà d'autres révélations. (Photo : à gauche, Erik Faurot, secrétaire départemental du FN 63 et à droite son ex-adjoint Dominique Morel. Entre eux, rien ne va plus !)
Lire la suite +
Newsauvergne partenaire de Chérie FM
Breves
Resultats Foot Classement Ligue1
Tout le classement [+]
Classement Ligue1
Tout le classement [+]

Resultats Loto
Tirage Loto du mercredi 29 octobre 2014

32 - 18 - 17 - 6 - 29

Numéro Chance : 9


Resultats Euro Millions
Tirage Euro Millions du vendredi 31 octobre 2014

10 - 41 - 13 - 20 - 33

Etoiles : 9 - 3


Facebook