MENU

Bruno Faure, président du conseil départemental du Cantal : « En milieu rural, le Département reste indispensable ! »

A 50 ans, Bruno Faure (LR) a succédé à Vincent Descoeur (LR) à la tête du conseil départemental du Cantal en juillet dernier. Après cent jours d’exercice de la fonction, il livre son premier bilan.



NewsAuvergne : Votre prédécesseur, Vincent Descoeur, a dû démissionner du fait de la loi sur le cumul des mandats, suite à son élection comme député. Il occupait cette fonction depuis 2001. N’est-ce pas trop difficile de succéder à un élu aussi implanté dans le paysage politique ?

Bruno Faure : C’est toujours difficile de succéder à quelqu’un d’autant plus en cours de mandat et lorsque ce n’est pas voulu mais subi par la personne. Lorsqu’on gagne une élection après avoir fait campagne ou qu’on remporte un scrutin, c’est différent. Cette succession est un nouveau cadre avec lequel il va falloir s’habituer. Ceci étant, je suis élu depuis 2004 au conseil départemental du Cantal. J’avais l’habitude de travailler avec lui et nous avions une certaine complicité.

NA : Quel premier bilan vous tirez de ces 100 premiers jours à la tête du département ?
BF : Dès mon arrivée, il a fallu se plonger tout de suite dans les problématiques de financement des Allocations Individuelles de Solidarité (AIS) comme l’APA, le RSA…. Ce sont des budgets qui ont augmenté de 8 millions entre 2012 et 2017. Il faut ajouter le phénomène récent de l’accueil des migrants à travers l’accueil des mineurs non accompagnés. Nous avons recueilli 35 personnes dans le département, soit une enveloppe d’1,6 million à trouver.
Sur un budget total de 200 millions, l’aide sociale représente 100 millions et surtout ce sont des dépenses imposées par l’Etat. Le coefficient multiplicateur des bénéficiaires est plutôt impactant dans le Cantal, que la population est âgée. Le département a peu de richesses, peu de ressources, donc peu de dynamique fiscale. Plus ces postes-là augmentent, plus c’est au détriment d’autres politiques publiques. Vendredi, nous allons voter le débat d’orientation budgétaire pour 2018. Et mon message est un message d’incertitude par rapport aux réponses de l’Etat vis-à-vis de nos inquiétudes. 
Donc, c’était certainement plus agréable d’être élu président il y a 15 ans, et encore plus 15 ans plus tôt !

NA : Quelles sont vos grandes priorités pour le département, confronté à des problématiques graves, comme notamment la baisse continue de sa démographie ?
BF : La jeunesse est notre priorité principale. C’est ce que nous avons décliné dans notre feuille de route Cantal 2025. On accompagne nos jeunes par des initiatives comme le Pass’Jeunes, ou le développement du numérique à l’école. Nous voulons aussi être une force d’attractivité pour les étudiants. Sur 1400 étudiants au pôle universitaire d’Aurillac, 60% ne sont pas des Cantaliens. Nous devons tout faire pour les retenir sur notre territoire. Le déploiement du Très Haut débit et le soutien à l’économie touristique est aussi une priorité.
L’accessibilité routière au département est également un point important. Nous venons d’ailleurs de signer avec la Région un contrat de 85 millions d’euros pour le développement des routes.
 
NA -Vincent Descoeur avait beaucoup critiqué la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes en 2015, qu’il jugeait défavorable aux intérêts du Cantal. Quel est votre point de vue ?
BF : Forcément, une réunion à 9heures du matin à Lyon, c’est un peu compliqué pour nous ! Ceci dit, la fusion a entraîné un pacte entre le Cantal et la Région qui est une très bonne chose pour nous. Mais ce pacte est lié directement à la personnalité du Président de région, Laurent Wauquiez, qui a la volonté de développer des territoires comme les nôtres. Quand je vais à Lyon, nous sommes plutôt bien considérés.

NA : La présence d’un Cantalien dans le gouvernement au poste de ministre de la Cohésion des territoires vous aide-t-elle, même s’il n‘est pas de votre bord politique ?
BF :
Il vaut toujours mieux un ministre cantalien ! Nous travaillons avec Jacques Mézard la main dans la main. Il nous aide à ouvrir des portes et à pousser des dossiers. Par exemple, nous arrivons en 2019 au terme de la délégation de service public (DSP) pour la ligne aérienne Aurillac-Paris. Donc avec Jacques Mézard, nous avons invité le ministre des Transports à venir sur place il y a 15 jours, pour évoquer la question, ainsi que celle de l’aménagement de la RN 22.

NA : Finalement, êtes-vous optimiste sur la survie des conseils départementaux, régulièrement menacés de disparition ?
BF : De quels conseils départementaux parle-t-on ? Les récentes réformes sur les collectivités ont été faites sans concertation et ne ressemblent à rien ! On a créé des monstres territoriaux, mais sans réelle cohérence, avec des écarts de richesse entre les départements au sein d’une même région. Le Cantal, c’est 146.000 habitants, l’équivalent de la ville de Villeurbanne. Nous sommes conscients qu’il y a des territoires, comme le Cantal qui se trouvent à l’extérieur des grandes zones d’influence des métropoles. Dans ce cas, l’entité départementale est la bonne échelle pour pouvoir continuer à déployer des politiques publiques. Dans certains territoires périurbains, je suis moins convaincu. En milieu rural, le Conseil départemental reste indispensable.

Propos recueillis par Geneviève Colonna d’Istria

Bio express :

Depuis 2004 : conseiller départemental du Cantal
2000-20017 :  maire de Saint-Projet-de-Salers
Depuis 2004 : Président de la Communauté de communes du Pays de Salers
Directeur du groupe Salers Evolution et directeur du Herd Book Salers





Restez connectés

Newsletter

Pour recevoir la newsletter NewsAuvergne, merci de renseigner votre e-mail.

Résultat ligue 1

Classement Championnat de France fourni par FootenDirect.com

Résultat ligue 2

Classement Ligue 2 fourni par FootenDirect.com

Le Puy-de-Dôme a déjà soif !

Le Puy-de-Dôme a déjà soif !

Surtout, ne pas se fier aux apparences. Malgré un printemps pourri, la situation hydrologique dans le Puy-de-Dôme est déjà inquiétante par endroit (Photo d'illustration). [+]

Archives >>
ASM : Kayser annonce la fin de sa carrière
ASM : Kayser annonce la fin de sa carrière
23.05.2019
Le talonneur clermontois l'a annoncé sur Twitter (Photo d'archives/ASM)....[+]
Haute-Loire : le plan d’eau de Champagnac-le-Vieux hisse le Pavillon Bleu
Haute-Loire : le plan d’eau de Champagnac-le-Vieux hisse le Pavillon Bleu
22.05.2019
Le plan d'eau de Champagnac-le-Vieux (Haute-Loire) labellisé Pavillon Bleu au palmarès 2019 (Photo : Champagnac-le-Vieux.com). ...[+]
Le CNCS de Moulins célèbre l’Opéra
Le CNCS de Moulins célèbre l’Opéra
21.05.2019
A l’occasion des 350 ans de l’Opéra de Paris, le Centre national du Costume de Scène (CNCS) de Moulins présente une exposition exceptionnelle consacrée aux costumes...[+]
Fanny Agostini quitte Thalassa pour se consacrer à sa fondation en Haute-Loire
Fanny Agostini quitte Thalassa pour se consacrer à sa fondation en Haute-Loire
20.05.2019
La présentatrice de Thalassa préfère se consacrer à sa fondation en faveur de l'environnement en Haute-Loire qu'elle gère avec son mari Henri Landes (Photo :...[+]

Société

Le Puy-de-Dôme a déjà soif !

Le Puy-de-Dôme a déjà soif !

Surtout, ne pas se fier aux apparences. Malgré un printemps pourri, la situation hydrologique dans le Puy-de-Dôme est déjà inquiétante par endroit (Photo d'illustration).
Fanny Agostini quitte Thalassa pour se consacrer à sa fondation en Haute-Loire
Fanny Agostini quitte Thalassa pour se consacrer à sa fondation en Haute-Loire
Lutte contre l'homophobie : Clermont affiche la couleur !
Lutte contre l'homophobie : Clermont affiche la couleur !
Une startup clermontoise au triathlon d’Aydat pour la cause des enfants
Une startup clermontoise au triathlon d’Aydat pour la cause des enfants
Alerte au moustique tigre dans le Puy-de-Dôme
Alerte au moustique tigre dans le Puy-de-Dôme

Économie

Michelin : Florent Menegaux prend le pouvoir et dévoile sa feuille de route

Michelin : Florent Menegaux prend le pouvoir et dévoile sa feuille de route

Séquence émotion, ce matin, lors du passage de relai entre Jean-Dominique Senard, resté quinze ans dans le Groupe dont sept à la tête de Bibendum, et son successeur, Florent Menegaux, qui a rappelé les priorités de sa future gouvernance (Photo : NewsAuvergne).
La fin de l'ère Senard chez Michelin est arrivée
La fin de l'ère Senard chez Michelin est arrivée
« Altitude 1886 » : où en est la marque de viande du Massif central ?
« Altitude 1886 » : où en est la marque de viande du Massif central ?
Michelin acquiert Masternaut, spécialiste des données embarquées
Michelin acquiert Masternaut, spécialiste des données embarquées
Bilan RTE 2018 : Une électricité toujours plus verte
Bilan RTE 2018 : Une électricité toujours plus verte

Politique

Le préfet de Haute-Loire part pour le Loir-et-Cher

Le préfet de Haute-Loire part pour le Loir-et-Cher

Yves Rousset a été nommé ce matin en conseil des ministres préfet du Loir-et-Cher (Photo : NewsAuvergne). 
La région Auvergne-Rhône-Alpes aime l’Europe
La région Auvergne-Rhône-Alpes aime l’Europe
Lettre d'Emmanuel Macron aux Français : les grandes lignes
Lettre d'Emmanuel Macron aux Français : les grandes lignes
Visite surprise du président de la République ce soir au Puy-en-Velay
Visite surprise du président de la République ce soir au Puy-en-Velay
Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc nouvelle préfète du Puy-de-Dôme
Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc nouvelle préfète du Puy-de-Dôme

Faits divers

Pas de nouveau procès Fiona avant début 2020

Pas de nouveau procès Fiona avant début 2020

Le verdict avait été cassé en février dernier par la cour de cassation (Photo : archives/NewsAuvergne).
Accident mortel sur la RCEA à hauteur de Toulon-sur-Allier
Accident mortel sur la RCEA à hauteur de Toulon-sur-Allier
Bébé retrouvé dans une poubelle : la mère identifiée et mise en examen
Bébé retrouvé dans une poubelle : la mère identifiée et mise en examen
Clermont-Ferrand : le corps d'un nouveau-né retrouvé dans une poubelle par un SDF
Clermont-Ferrand : le corps d'un nouveau-né retrouvé dans une poubelle par un SDF
Accident mortel dans le Puy-de-Dôme
Accident mortel dans le Puy-de-Dôme

Sport

ASM : Kayser annonce la fin de sa carrière

ASM : Kayser annonce la fin de sa carrière

Le talonneur clermontois l'a annoncé sur Twitter (Photo d'archives/ASM).
L’ASM remporte le Challenge Cup face à La Rochelle 36-16
L’ASM remporte le Challenge Cup face à La Rochelle 36-16
Challenge Européen : l’ASM Clermont veut un premier titre ce soir !
Challenge Européen : l’ASM Clermont veut un premier titre ce soir !
Rugby : l'ASM Clermont officiellement en demie
Rugby : l'ASM Clermont officiellement en demie
ASM Clermont : grande première à Paris !
ASM Clermont : grande première à Paris !

Loisirs

Haute-Loire : le plan d’eau de Champagnac-le-Vieux hisse le Pavillon Bleu

Haute-Loire : le plan d’eau de Champagnac-le-Vieux hisse le Pavillon Bleu

Le plan d'eau de Champagnac-le-Vieux (Haute-Loire) labellisé Pavillon Bleu au palmarès 2019 (Photo : Champagnac-le-Vieux.com). 
Le CNCS de Moulins célèbre l’Opéra
Le CNCS de Moulins célèbre l’Opéra
Allier : 30.000 personnes attendues au festival Les Flamboyantes à Cusset
Allier : 30.000 personnes attendues au festival Les Flamboyantes à Cusset
Le Petit Futé 2019 arrive !
Le Petit Futé 2019 arrive !
Aéroport de Clermont : Palerme à tire-d’aile
Aéroport de Clermont : Palerme à tire-d’aile

Portrait

Fanny Agostini et Henri Landes : "Notre combat pour la Terre fait sens"

Fanny Agostini et Henri Landes : "Notre combat pour la Terre fait sens"

Fanny Agostini et son mari, Henri Landes, ont choisi la Haute-Loire pour implanter leur Fondation en faveur de l'environnement (Photo : NewsAuvergne).
Rugby : l'Auvergnate Jessy Trémoulière élue meilleure joueuse au monde !
Rugby : l'Auvergnate Jessy Trémoulière élue meilleure joueuse au monde !
Jean-Louis Etienne : retour vers le futur
Jean-Louis Etienne : retour vers le futur
Le guide Michelin change de tête
Le guide Michelin change de tête
Me Gatignol, nouveau bâtonnier clermontois
Me Gatignol, nouveau bâtonnier clermontois
© 2019 / NewsAuvergne - Tous droits réservés