Réduire la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte Imprimer
Taille du texte Imprimer


12 novembre 2012

New deal en Auvergne : la région offre une centaine d'emplois

1 emploi + 1 logement offert = 1 new deal en Auvergne ! C'est la nouvelle équation de l'Agence régionale de développement des territoires qui lance aujourd'hui une opération séduction baptisée "New deal en Auvergne", destinée aux personnes souhaitant s'installer dans la région. L'objectif est « de faciliter la mobilité géographique des demandeurs d'emplois et de tous les actifs attirés par la qualité de vie offerte par la région », souligne l'ARDTA. « Le taux de chômage en France est au plus haut. Pourtant il y a des emplois dans les régions françaises et notamment en Auvergne. Il est donc urgent de faire se rencontrer l'offre et la demande et les territoires ont un rôle à jouer ».
Via le site Internet newdeal-en-auvergne.fr, une centaine d'offres d'emplois dans tous les types de métier sont mises en ligne. Ingénieurs, opérateurs, conseiller financier... les postes à pourvoir sont le plus souvent en CDI. Comme pour tordre de cou à tous les vieux clichés collant à la peau des Auvergnats, la région offre en prime 500 € par mois pour aider les nouveaux arrivants à couvrir leurs frais d'hébergement le temps de leur période d'essai. "Pour bien commencer sa vie en Auvergne et définir un projet de vie riche et motivant, il faut s'en donner les moyens car le bien être collectif passe par le bonheur individuel", précise la région qui se veut "attractive, dynamique, solidaire et accueillante".
L'Auvergne est la 6e région de France où le taux de chômage est le plus bas et de nombreux emplois qualifiés sont à pourvoir. Le « New Deal de l'Auvergne » est un partenariat inédit entre des entreprises qui recrutent et une région « qui agit concrètement pour attirer de nouveaux talents », explique l'agence dans un communiqué. La région attire chaque année 17000 nouveaux habitants. Elle espère, à travers ce type d'initiative, rester dans le peloton de tête des régions qui vont continuer à gagner des habitants dans les tente ans à venir. Elle pourrait ainsi, selon les projections de l'INSEE voir sa population augmenter de 8 % d'ici à 2040.
 



+ de
Fillette poignardée à Clermont-Ferrand : le père interné en psychiatrie
16 septembre 2014
Fillette poignardée à Clermont-Ferrand : le père interné en psychiatrie
Qu'est-ce qui a bien pu se passer dans la tête de ce père de famille de 37 ans pour poignarder ainsi sa propre fille de deux ans ? C'est la question que tout le monde se pose, depuis lundi soir, dans la tranquille résidence où vivait la petit fille retrouvée morte dans son lit, rue de l'Oradou, à Clermont-Ferrand. L'enfant a été découverte par sa maman, vers 22 heures, gisant dans son sang. "Elle a été tuée d'un coup de couteau", a confirmé Pierre Sennés, le procureur de Clermont-Ferrand. Le père qui avait pris la fuite dans la soirée a été retrouvé dans la nuit par les policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC). "Son état de santé mentale ne nous a pas encore permis de l'entendre. Il a été hospitalisé directement, poursuit Pierre Sennés. Il devrait rester plusieurs jours avant de pouvoir être entendu.". "Il me faisait peur" Dans l'immeuble où vivaient la fillette et ses parents, c'est la consternation. "C'est la police qui m'a réveillé pour m'annoncer la nouvelle et me poser des questions, raconte encore tout retourné un habitant du rez-de-chaussée. Mais je n'ai rien pu dire. C'était des gens très discrets. Je les croisais de temps en temps. Bonjour-Au revoir. C'est tout ". Le père, un homme de 37 ans, n'a pourtant pas très bonne presse auprès de ses voisins. "Il me faisait peur, confie même une jeune femme du troisième étage qui connaissait bien la petite fille. Il était physiquement très imposant. C'était un grand costaud. Il ne souriait jamais". Côté enquête, l'autopsie du corps a eu lieu mardi après-midi. La mère "totalement effondrée", selon le procureur, a été entendue comme simple témoin et disculpée. L'arme du crime a été retrouvée dans la cuisine de l'appartement familial. Les policiers devront attendre encore quelques jours pour entendre ses explications, si toutefois, il en a.  
Lire la suite +
Une fillette de 2 ans et demi retrouvée poignardée à Clermont-Ferrand
16 septembre 2014
Une fillette de 2 ans et demi retrouvée poignardée à Clermont-Ferrand
Une petite fille de deux ans et demi a été retrouvée poignardée dans son lit, lundi soir, rue de l'Oradou, à Clermont-Ferrand. L'alerte a été donnée par la maman, vers 22 heures. Le père, absent à ce moment là avait pris la fuite. Il a été retrouvé dans la nuit par les policiers et hospitalisé immédiatement. "Nous n'avons pas encore pu l'entendre, précisait ce matin Pierre Sennés, procureur de Clermont-Ferrand. Il souffre de troubles psychiatriques. Nous avons d'ailleurs retrouvé des médicaments dans l'appartement familial, qui sont en cours d'analyse". La Police judiciaire de Clermont-Ferrand a été chargée de l'enquête. Le suspect numéro 1 devrait être entendu dans la journée si son état le permet. L'autopsie du corps de l'enfant sera réalisée cet après-midi à l'Institut médico-légal de Clermont. La maman "en état de choc" est entendue à titre de témoin. "Il n'y a pas de doutes sur les causes de la mort, a précisé le procureur. Elle a bien été poignardée à coups de couteau."  
Lire la suite +
-20% de fréquentation à la foire de Clermont-Cournon
15 septembre 2014
-20% de fréquentation à la foire de Clermont-Cournon
Des allées clairsemées, des exposants pas toujours satisfaits. Il fallait s'attendre à un mauvais cru pour la foire internationale de Clermont-Cournon. En effet, avec 160.000 visiteurs,le principal événement économique de la rentrée en Auvergne accuse un recul de 20% par rapport à l'an dernier. "C'est un bilan en demi-teinte, admet la directrice, Catherine Merlot, qui met en avant plusieurs éléments pour expliquer cette baisse significative. Crise économique, dégradation du pouvoir d'achat et raison météo sont avancées. "Il a fait très beau, après un été pourri. Du coup, les gens ont préféré profiter du beau temps plutôt que de venir à la foire". Sans oublier les gros problèmes de circulation liés aux travaux sur l'autoroute et les différents axes à l'entrée de Clermont qui auraient pu décourager les visiteurs. "Nous sommes sur une tendance nationale. Les mêmes chiffres sont enregistrés sur d'autres foires équivalentes comme celle de Strasbourg", assure la directrice. Un salon sports natures et urbains en 2015 Pourtant, les exposants ont leur propre interprétation des chiffres. "L'entrée est trop chère et les visiteurs voient toujours un peu la même chose. Il y a peut-être un phénomène d'usure", avance le responsable du stand Herr, spécialiste de la motoculture de plaisance, présent à la foire de Clermont depuis 25 ans. Pour d'autres se pose même la question de savoir si s'offrir un stand vaut toujours le coup. "Les gens sont de moins en moins acheteurs et les acheteurs sont indécis", explique Wilfrid Drijard, directeur de Nissan. Il reste quand même quelques raisons de se réjouir pour les organisateurs. Le salon du bébé qui se tenait le premier week end de la foire a accueilli 5000 personnes, soit une fréquentation multipliée par deux par rapport à l'an dernier. Enfin, l'expo Rock aurait permis d'attirer une "clientèle rajeunie". Si la thématique de l'édition 2015 n'est pas encore arrêtée, la direction annonce d'ores et déjà pour l'an prochain la reconduction du salon du bébé et l'arrivée d'un autre salon, dédié aux sports natures et urbains, sur 1200 m² d'exposition. La foire 2015 se tiendra du samedi 5 au lundi 14 septembre.  
Lire la suite +