Réduire la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte Imprimer
Taille du texte Imprimer


12 novembre 2012

New deal en Auvergne : la région offre une centaine d'emplois

1 emploi + 1 logement offert = 1 new deal en Auvergne ! C'est la nouvelle équation de l'Agence régionale de développement des territoires qui lance aujourd'hui une opération séduction baptisée "New deal en Auvergne", destinée aux personnes souhaitant s'installer dans la région. L'objectif est « de faciliter la mobilité géographique des demandeurs d'emplois et de tous les actifs attirés par la qualité de vie offerte par la région », souligne l'ARDTA. « Le taux de chômage en France est au plus haut. Pourtant il y a des emplois dans les régions françaises et notamment en Auvergne. Il est donc urgent de faire se rencontrer l'offre et la demande et les territoires ont un rôle à jouer ».
Via le site Internet newdeal-en-auvergne.fr, une centaine d'offres d'emplois dans tous les types de métier sont mises en ligne. Ingénieurs, opérateurs, conseiller financier... les postes à pourvoir sont le plus souvent en CDI. Comme pour tordre de cou à tous les vieux clichés collant à la peau des Auvergnats, la région offre en prime 500 € par mois pour aider les nouveaux arrivants à couvrir leurs frais d'hébergement le temps de leur période d'essai. "Pour bien commencer sa vie en Auvergne et définir un projet de vie riche et motivant, il faut s'en donner les moyens car le bien être collectif passe par le bonheur individuel", précise la région qui se veut "attractive, dynamique, solidaire et accueillante".
L'Auvergne est la 6e région de France où le taux de chômage est le plus bas et de nombreux emplois qualifiés sont à pourvoir. Le « New Deal de l'Auvergne » est un partenariat inédit entre des entreprises qui recrutent et une région « qui agit concrètement pour attirer de nouveaux talents », explique l'agence dans un communiqué. La région attire chaque année 17000 nouveaux habitants. Elle espère, à travers ce type d'initiative, rester dans le peloton de tête des régions qui vont continuer à gagner des habitants dans les tente ans à venir. Elle pourrait ainsi, selon les projections de l'INSEE voir sa population augmenter de 8 % d'ici à 2040.
 



+ de
Dons du sang : les stocks dangereusement bas
25 juillet 2014
Dons du sang : les stocks dangereusement bas
L’Etablissement français du sang vient de lancer une campagne de communication le 14 juillet afin de sensibiliser le grand public à l’importance de donner son sang pendant la période estivale, traditionnellement sensible. L’EFS est inquiet quant à l’état des réserves en produits sanguins. En effet, les stocks risquent de s’amenuiser fortement avant la fin juillet. Les prévisions préfigurent un été plus tendu que l’année dernière. "La mobilisation de tous est indispensable, insiste l'Etablissement français de sang. Restons vigilants, les malades comptent sur nous. Donner son sang sauve des vies. La période estivale est traditionnellement sensible, les donneurs se faisant moins nombreux". 10 000 dons restent nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades. L’EFS compte sur la générosité et l’engagement de chacun pendant tout l’été. C’est pourquoi il invite à accomplir ce geste solidaire.    A savoir : 1 million de malades soignés chaque année grâce aux dons de sang 1 625 735 donneurs en 2013 2 833 351 dons en 2013 (sang total, plasma, plaquettes) Ne pas venir à jeun pour donner son sang Etre muni d’une pièce d’identité si c’est un premier don Pour un don de sang à Clermont-Ferrand : EFS - 58 Rue Montalembert (enceinte du CHU Saint-Jacques) - Tel : 04 73 15 20 20 Les lundis et mardis de 8 heures à 16 heures Les mercredis et vendredis de 9 heures à 16 heures Les jeudis de 8 heures à 17 heures Les samedis de 8 heures à 11 heures 30 Pour connaître la collecte de sang la plus proche de chez vous : www.dondusang.net
Lire la suite +
A 71 : la cargaison de vin prend feu !
25 juillet 2014
A 71 : la cargaison de vin prend feu !
La circulation sur l'A71 a été bloquée une partie de l'après-midi dans le sens Clermont-Ferrand/Paris. En cause, un accident de poids-lourd, survenu vers 13 heures, qui n'a heureusement fait aucune victime. Les faits se sont déroulés à hauteur de l'échangeur de Combronde. Pour une raison qui reste à déterminer, le chauffeur qui transportait du vin a vu sa remorque prendre feu. L'incendie a détruit la totalité de la cargaison. L'accident a entrainé plusieurs kilomètres de bouchons. (Photo : Twitter)  
Lire la suite +
Vol AH5017 : quatre Auvergnats ont péri dans le crash
25 juillet 2014
Vol AH5017 : quatre Auvergnats ont péri dans le crash
Le crash aérien du vol AH5017, survenu jeudi matin, a fait au moins 116 personnes - dont 51 Français . Parmi les victimes se trouvaient quatre Auvergnats, tous de la même famille, installés dans le village de Menet dans le Cantal. Le père, Bruno Cailleret, la mère Caroline Boisnard et leurs deux enfants de 11 et 15 ans, ont péri dans la catastrophe aérienne. La grand-mère maternelle, originaire de l'Aveyron, figure également parmi les victimes. Le M-D83 de la compagnie espagnole Swiftair, loué par Air Algérie, est sorti des écrans radars 50 minutes après son décollage de Ouagadougou, au Burkina Faso, alors qu'il se rendait à Alger. L'avion s'est écrasé moins d'une heure après son décollage dans la zone malienne de Gossi, près de la frontière burkinabée, pour une raison encore inconnue. L'Elysée a confirmé dans la nuit de jeudi à vendredi que l'épave avait été localisée et «identifiée malgré son état désintégré». Il n'y aurait aucun survivant. La famille cantalienne était très connue des habitants. Le père de famille, 46 ans, travaillait au centre Geneviève-Champsaur à Riom-es-Montagne et la mère, 40 ans, exerçait à l'Institut médico-éducatif de Bort-les-Orgues. 51 Français à bord Pour l'heure, aucune explication au crash n'est privilégiée. L'avion d'Air Algérie assurait la liaison Ouagadougou - Alger. Selon Flightstats, le vol, parti peu avant une heure du matin (3 heures à Paris) devait arriver à Alger à 5h40 locales (7h40 à Paris). Le McDonnell 83 transportait à son bord au moins 116 personnes dont 6 membres d'équipage, ces derniers étant tous de nationalité espagnole. Selon la dernière liste fournie par la compagnie, l'avion a décollé de Ouagadougou avec 50 Français, 24 Burkinabés, huit Libanais, six Algériens, six Espagnols, cinq Canadiens, quatre Allemands et deux Luxembourgeois. Il y avait aussi un Belge, un Camerounais, un Egyptien, un Malien, un Nigérien, un Roumain, un Suisse, un Ukrainien et «3 nationalités en cours de recherche». Le Quai d'Orsay assure en revanche qu'il y avait 51 Français à bord.   (Photo : DR)
Lire la suite +