Réduire la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte Imprimer
Taille du texte Imprimer


22 septembre 2011

Le Canadien IKO s'implante à Combronde

Le groupe IKO, spécialisé dans la production et la commercialisation d'isolants thermiques, a annoncé ce matin sa prochaine installation sur le parc de l'Aize, à Combronde (Puy-de-Dôme). Ce groupe familial canadien, qui emploie déjà 3.000 personnes dans le monde, implantera en Auvergne sa deuxième unité de production en Europe, après celle de Breda au Pays-Bas. "Nous avons opté pour Combronde car le parc industriel est juste à la croisée des autoroutes A71 (Paris-Clermont), A 89 (Lyon-Bordeaux) et A 75 (Clermont-Montpellier). C'est cet emplacement stratégique qui nous a convaincu", explique Alex Blanc, représentant du groupe IKO en France.
IKO est un intervenant internationalement reconnu pour ses produits bitumeux de couverture et d'étanchéité ainsi que d'isolation polyisocianurate, un isolant très léger et très performant, à destination du BTP. "Ce type d'isolant est en très forte croissance partout en Europe, a souligné Alex Blanc, représentant du groupe IKO en France. Nous sommes sur un segment extrêmement concurrentiel ", poursuit Alex Blanc.
L'unité de production -qui n'attendu plus qu'un dernier feu vert pour le permis de construire- devrait être opérationnelle dès juillet 2012. Dans un premier temps, quinze à vingt emplois seront créés, pour passer, à terme, à environ 50 personnes.
L'unité IKO prendra place juste à côté du tout nouveau hub européen créé par l'entreprise de logistique Dachser. Cette récente implantation qui sera inaugurée la semaine prochaine, a permis également de créer 75 emplois directs, plus le transfert de 25 autres salariés de Gannat (Allier).
A terme, le parc de l'Aize de Combronde, idéalement placé pour les dessertes autoroutières, devraient compter 1000 à 1200 emplois d'ici à 2025.


+ de
Renaud Lavillenie, athlète de l'année !
21 novembre 2014
Renaud Lavillenie, athlète de l'année !
C'est la première fois qu'un athlète français remporte ce titre et il revient à Renaud Lavillenie. Le perchiste champion du monde et champion olympique a décroché, ce soir, à Monaco, le titre très convoité d"athlète de l'année attribué par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). En compétition avec le sauteur en hauteur qatarien Mutaz Essa Barshim et le recordman du monde du marathon, le Kényan Denis Kimetto, le perchiste charentais, qui s'entraîne à Clermont-ferrand, recordman du monde de saut à la perche (6,16 m le 15 février dernier à Donetsk) est sacré à 28 ans. Lavillenie succède à Usain Bolt, triple tenant du titre. Sur son compte Twitter, le champion a commenté cette récompense : "Athlete of the Year !!! So happy. Un immense plaisir d'avoir la reconnaissance de mon sport. Premier FRANÇAIS à recevoir ce prix, quel prestige". (Photo DR)
Lire la suite +
Vulcania enregistre une baisse de sa fréquentation
21 novembre 2014
Vulcania enregistre une baisse de sa fréquentation
Le parc Vulcania, qui vient de clôturer sa saison, présentait vendredi matin les résultats de l'année 2014. Si son chiffre d’affaires reste stable, autour de 9,2 M€ HT, la fréquentation du parc, en revanche, fait grise mine. Avec 322 500 visiteurs, elle affiche une baisse de 3,5% par rapport à 2013. La faute, semble-t-il, aux nouveaux rythmes scolaires. « Notre baisse provient de la mise en place des nouveaux rythmes, qui entrainent le raccourcissement du temps scolaire quotidien. Les enseignants ont moins programmé de sorties longues, ce qui handicape un parc comme le nôtre où la durée de visite est proche de la journée », commente Catherine Damesin, Directrice de Vulcania. Une donnée que n'avait pas anticipé la direction. "Tous les parcs à la journée ont subi ce revers, assure le président Jean Mallot. Du coup nous avons déjà préparé la parade pour l'an prochain". Ainsi, Vulcania a avancé d'une demi-heure l'ouverture de ses portes à 9h30, afin de permettre aux scolaires de planifier à nouveau la sortie Vulcania dans les agendas. A ce phénomène se sont greffées d'autres raisons expliquant la baisse de la fréquentation : "une météo catastrophique", un recul de 4% du taux de départ des Français en vacances et un bilan estival régional mitigé. Trois nouveautés l'an prochain Pour remonter la pente, Vulcania proposera l'an prochain trois nouveautés majeures. Tout d'abord le film, « Premier Envol », où le public suivra un jeune aigle royal avec une vraie sensation de vol grâce à des nacelles dynamiques, un écran à 180° et une projection au sol. Une nouvelle exposition sur l’impact qu’ont pu avoir certains épisodes volcaniques sur la vie de l’homme et de la planète : la disparition de Pompéi, la Révolution française, le blocage des aéroports du monde entier en sont quelques exemples que les visiteurs de Vulcania découvriront dans l’exposition « Bouleversements » entièrement conçue par les équipes du parc. Enfin, Vulcania, en partenariat avec le parc de l'Allier Paléopolis, transportera ses visiteurs au temps du Jurassique l’espace d’une saison avec le parcours « Sur les traces des dinosaures ». Une dizaine d’animaux géants animés, dont un T-Rex de 5 m ou un Stégosaure de 7 m, vont s’installer en plein cœur du site. Un investissement total de 700.000 €, qui se ressentira sur le prix de l'entrée, en hausse de 3,5% l'an prochain (0,50 cts d'euro), à partir du 25 mars 2015, date de réouverture du parc. Geneviève Colonna d'Istria  
Lire la suite +
Les régions Auvergne et Rhône-Alpes sont mariées !
20 novembre 2014
Les régions Auvergne et Rhône-Alpes sont mariées !
C'est fait ! L'Auvergne et Rhône-Alpes sont officiellement mariées. L'Assemblée nationale a adopté la carte des 13 nouvelles régions, en deuxième lecture, dans la nuit de mercredi à jeudi, après un ultime débat passionnel marqué notamment par le baroud d'honneur des députés UMP alsaciens contre la fusion avec Champagne-Ardenne et Lorraine. Six heures de discussions ont encore été nécessaires dans l'hémicycle pour aboutir au vote de l'article 1er du projet de loi de réforme territoriale, qui prévoit la réduction du nombre de régions métropolitaines de 22 à 13 à compter de 2016. Sur la soixantaine d'amendements pour le supprimer ou le réécrire encore, aucun n'a été adopté.   Certains élus locaux réticents   Le secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale André Vallini a appelé à "faire enfin cette nouvelle carte des régions et cette réforme territoriale que les Français attendent", avant d'ajouter "aucune carte ne fera jamais l'unanimité". En Auvergne et Rhône-Alpes, les termes du mariage n'ont pas vraiment fait débat. Les deux régions étaient bien consentantes à s'unir, malgré les réticences de quelques élus locaux ruraux, comme le président du conseil général du Cantal, l'UMP Vincent Descoeur. Le dialogue est "allé à son terme", a plaidé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, défendant notamment les choix de découpage au nom de la nécessité de donner aux régions la "taille critique" nécessaire face à d'autres régions européennes. Les députés devraient achever aujourd'hui la deuxième lecture de ce texte, qui prévoit aussi de repousser les régionales de mars à décembre 2015, et fera l'objet d'un vote solennel le 25 novembre.    (Photo Assemblée Nationale : DR)
Lire la suite +