Réduire la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte Imprimer
Taille du texte Imprimer


14 mai 2013

L'Auvergne attire aussi les capitaux étrangers

L’Auvergne aux portes du Top 10... Si l'on en croit l’Agence française des investissements internationaux (AFII) qui vient de publier son rapport annuel sur la nature, l’origine et la répartition des investissements étrangers dans l’hexagone, la France enregistre 693 investissements. En Auvergne, sept projets d’entreprises internationales ont été annoncés et permettront de maintenir ou de créer 454 emplois. La région apparaît ainsi en 11ème position au plan national en termes d’emplois créés ou maintenus pour 1000 actifs. Un résultat qui la place devant la Bretagne, le Languedoc‐Roussillon ou encore l’Aquitaine.
Parmi les investissements exemplaires de 2012, le rapport cite notamment la reprise de l’usine d’embouteillage Arvie. "L’AFII avait détecté le groupe singapourien QAF Limited comme repreneur potentiel du site puydômois et l’ARDE avait pris le relais en région pour concrétiser le projet, aboutissant au recrutement programmé d’une vingtaine de collaborateurs d’ici la réouverture de l’usine", assure la région.

10 chargés d’affaires en visite en Auvergne

L’AFII est le principal canal par lequel l’Auvergne réceptionne des projets d’investissements (création, extension, reprise) d’entreprises étrangères à la région. Depuis 2009, cela représente près de 400 dossiers traités et une dizaine de projets concrétisés. Les 21 et 22 mars derniers, l’ARDE a ainsi accueilli 10 chargés d’affaires de l’AFII (voir photo) venus du monde entier (Etats‐Unis, Brésil, Japon…) pour leur faire découvrir l’Auvergne. L’enjeu : qu’ils aient le réflexe de solliciter la région pour tout projet d’implantation en France et qu’ils puissent la présenter au mieux aux investisseurs internationaux. Lors de ces deux jours, les chargés d’affaires ont visité deux entreprises à capitaux étrangers, Fuji Electric et Brüggen.
 



+ de
La gastronomie au menu de la Foire de Gannat
28 juillet 2014
La gastronomie au menu de la Foire de Gannat
Evenement économique incontournable de la rentrée, la traditionnelle Foire de Gannat se tiendra cette année les samedi 13 et dimanche 14 septembre 2014, avec une large palette de nouveautés et d’animations. Nocturne, show case années 80 avec le groupe Comeback 80, démonstration de cuisine avec Norbert, Top chef de M6 et Wilfried Kissy avec ses secrets de grand pâtissier… Une foire placée sous le signe de la gastronomie. • Samedi 13 septembre : Pour ce grand rendez-vous, festif et populaire qui rythme la rentrée, un cours de pâtisserie par Wilfried Kissy, est prévu le samedi après midi. Une nocturne jusqu’à 21 h 30 pour prolonger la soirée après le concert show case du groupe Comeback 80 qui interprétera les tubes des années 80 chantés par les musiciens choristes d’Emile, Jean-Pierre Mader et Thierry Pastor. • Dimanche 14 septembre : Les fondus de cuisine ne seront pas en reste. Norbert, Top Chef de M6 sera l’invité d’honneur. Il fait de la gastronomie et du terroir ses deux ingrédients majeurs pour conseiller les amateurs de petits plats et réaliser ses chefs d’œuvres culinaires. Un hôte de marque qui correspond donc bien aux valeurs de Gannat en Foires. La manifestation achève sereinement un demi siècle d’existence et attend de nombreux visiteurs sur deux jours. Alors que la plupart des évènements de ce type ont perdu leur authenticité et se sont standardisés ou ont carrément disparu, à Gannat, on conjugue tradition et modernité. Autrefois dédiée à l’agriculture, la Foire de Gannat a su conserver son identité et sa convivialité tout en se maintenant dans un cadre bucolique qu’est le Champ de Foire. « Gannat en Foires», c’est aussi des souvenirs associés, des anecdotes à partager, des valeurs à transmettre. C’est une manifestation liée à notre cœur, à nos racines, à la mémoire d’antan. Une foire qui a su évoluer et s’ouvrir", explique Véronique Pouzadoux, maire de Gannat, et présidente de la Communauté de Communes du Bassin de Gannat Temps forts Gannat en Foires s’appuie sur deux thématiques qui reflètent bien le territoire : l’habitat-loisirs & bien-être et la gastronomie & les saveurs des terroirs. Une évolution synonyme de diversification. Tout ceci à côté d’une «cour de ferme» le samedi matin reconstituée grâce à une exposition d’animaux qui perpétue – en plus du concours de labour – la vocation agricole d’hier et qui est un précieux témoignage vivant du territoire et de son histoire. Entrée gratuite samedi de 9 h à 21 h 30 et le dimanche de 10 h à 19h Plus d’infos sur http://www.bassin-gannat.com
Lire la suite +
Chômage : la hausse... toujours !
25 juillet 2014
Chômage : la hausse... toujours !
Fin juin 2014, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’établit à 62 150 en Auvergne, soit une hausse de +1,1 % par rapport à fin mai 2014. ce qui équivaut à 661 chômeurs supplémentaires dans la région en un mois ! Sur un an, l'augmentation est de +4,4%. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de + 0,3 % par rapport à fin mai 2014 (+ 4 % sur un an). En Auvergne, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A augmente, en juin 2014, de +0,7 % pour les hommes (+5,0 % sur un an) et de +1,5 % pour les femmes (+3,7 % sur un an).   Le Puy-de-Dôme le plus touché Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A et âgés de moins de 25 ans augmente de +0,4 % en juin 2014 (-2,9 % sur un an). Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans progressent de +1,1 % (+3,5 % sur un an) et le nombre de ceux de 50 ans et plus augmente de +1,4 % (+11,8 % sur un an). S’agissant de la catégorie A, selon le département, le nombre de demandeurs d’emploi varie en juin 2014 par rapport à fin mai entre + 0,1 % et +1,6 % : Allier (+0,4 %), Cantal (+0,1 %), Haute-Loire (+1,1 %), Puy-de-Dôme (+1,6 %).
Lire la suite +
Plus de cent emploi supprimés chez Cheynet & Fils
Plus de cent emploi supprimés chez Cheynet & Fils
Après 2007 et 2008... 2014 ! L'entreprise Cheynet et fils, spécialisé dans la fabrication de ruban élastique pour lingerie et corseterie, s'apprête à vivre son troisième plan social en sept ans. Plus d'une centaine d'emplois pourraient disparaitre, selon les syndicats. Placée en redressement judiciaire le 1er juillet dernier par le tribunal de commerce de Lyon, l'entreprise emploie près de 290 salariés en Haute-Loire et ne parvient plus à luter contre la concurrence asiatique. Malgré une diversification vers des marchés de sportwear (avec des clients comme Décathlon), de silicone ou le chaussant, la PME auvergnate connait des difficultés financières importantes. Un Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) devrait être présenté avant la fin du mois de juillet. « Lors de l'audience au tribunal de commerce, nous avons appris qu'il fallait supprimer 40 % de la masse salariale, voire même 50% ", explique un porte-parole de la CGT. "Depuis la fin des quotas européens sur l'importation des soutiens gorges fabriqués en Chine, en 2005, l'Europe est envahie par ces produits et nous avons déjà du effectuer deux restructurations dans cette société, en 2007 et 2008 (...) j'espère que ce sera la dernière", déclare Grégoire Giraud, qui dirige Cheynet & Fils depuis 1993. Le groupe Cheynet compte au total près de 600 salariés en France, pour un chiffre d'affaires de plus de 35 millions d'euros. Il travaille pour les plus grandes marques de lingerie comme Chantelle, Simone, Aubade ou encore la Maison Lejaby. Geneviève Colonna d'Itsria
Lire la suite +