Réduire la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte Imprimer
Taille du texte Imprimer


22 mai 2013

Fiona : le beau-père de l'enfant se constitue aussi partie civile

Alors que l'enquête sur la disparition de la petite Fiona, 5 ans, semble au point mort, le beau-père de l'enfant a décidé de se constituer partie-civile, en fin de matinée, apprend-on auprès de l'avocat de la maman de Fiona. Berkan Maklouf, 31 ans, a été de nouveau convoqué et entendu longuement par les enquêteurs du SRPJ de Clermont-Ferrand, ce matin, en tant que simple témoin. Il est revenu une fois de plus sur le déroulement de la journée du 12 mai, le dimanche où Fiona a disparu. Le compagnon de Cécile Bourgeon a toujours affirmé qu'il ne se trouvait pas au parc avec sa compagne ce jour-là, ayant préféré rester à l'appartement familial. "Cette constitution de partie civile n'est pas anormale, analyse Me Portejoie. Il vit avec la mère de Fiona et ses deux filles depuis un an. Il est le père de l'enfant que porte Cécile Bourgeon. Il a tout simplement envie d'épauler celle qu'il aime".
Dès le début de l'enquête, les policiers se sont intéressés au compagnon de Cécile Bourgeon. Celui-ci est, en effet, déjà connu des services de police, notamment pour des faits de violence et des affaires de stupéfiants. Lors de la perquisition dans l'appartement familial, le lendemain de la disparition de Fiona, les enquêteurs avaient d'ailleurs découvert et saisi des plans de cannabis.


"Il avait menacé de la reprendre"


Venu à la rencontre des journalistes au pied de son immeuble clermontois, deux jours après la disparition, Berkan Maklouf, qui se faisait appeler "Kader" avait déclaré : "Je ne demande qu'une chose, c'est qu'on nous ramène la petite. On vit un cauchemar, mais en même temps tout ça c'est bien réel. Le matin, on se réveille, et Fiona n'est toujours pas là" .
Il était également revenu sur les relations houleuses entre le père et la mère de Fiona, séparés depuis dix-huit mois. "Lui, il ne venait pas régulièrement voir les petites. Il n'était pas réglo. Il avait même menacé de reprendre Fiona".
Depuis le 12 mai, la fillette disparue dans le parc Montjuzet de Clermont-Ferrand, reste introuvable. "Cinquante policiers traquent sans relâche toutes les pistes qui pourraient nous mener jusqu'à elle", précise le procureur de la République de Clermont-Ferrand. Pour le moment, sans résultat.


 



+ de
Les stations de ski auvergnates s'installent à... Paris
27 novembre 2014
Les stations de ski auvergnates s'installent à... Paris
PAs besoin de neige pour s'éclater au ski ! Pour la troisième année consécutive, l'opération Saint-Germain-des-Neiges débarque dans les beaux quartiers de la capitale, du 27 au 30 novembre L'objectif ? donner envie aux Parisiens de découvrir les charmes des différents massifs français. L'Auvergne sera présente en force, aux côtés des stations des Vosges, du Jura, des Alpes du Nord, des Alpes du Sud et des Pyrénées : l’ensemble des massifs français se mobilisent à cette occasion pour faire découvrir, le charme, la diversité et les richesses de la montagne française. La région sera représentée par le Comité Régional de Développement Touristique d’Auvergne (CRDTA) aux côtés des stations du Lioran et du Sancy, au sein de l’établissement L’Âne et la Mule, mais également dans un chalet, place Saint-Sulpice. À cette occasion, le CRDTA et ses partenaires assureront la promotion des différents massifs régionaux à travers un programme d’animation et de cadeaux offerts aux Parisiens et aux touristes de passage. Un workshop presse est organisé en parallèle de l’événement. Jeudi 27 novembre de 16h00 à 19h00 Pour mener l'opération séduction, une rencontre presse est organisée par France Montagnes à la mairie du 6ème arrondissement en présence de Carole Montillet, championne olympique de ski de descente, marraine de la station du Lioran et Thomas Lorblanchet, champion de trail, ambassadeur de la station du Mont-Dore. Descente aux flambeaux des moniteurs de l’École du Ski Français pour accompagner les journalistes vers Saint-Germain-des-Neiges. Inauguration officielle à 19h00 dans la rue Guisarde et place Saint-Sulpice, fin de soirée aux couleurs de l’Auvergne, avec les ambassadeurs des stations, au restaurant l’Âne et la Mule. Vendredi 28  novembre De 11h00 à 19h00, animations aux couleurs de l’Auvergne sur la place Saint-Sulpice et les rues Princesse et Guisarde, en présence de Carole Montillet - 19h00/20h00 - Descente aux flambeaux, 19h00/22h00 - soirée avec l’Auvergne et ses stations à l’Âne et la Mule. Début des animations au chalet Auvergne place Saint-Sulpice à 12h -Dégustation de fromages -Distribution de cadeaux : chaufferettes Auvergne, goodies des stations Dès 16h : Venue de Carole Montillet : photos et autographes Bar à tatoos « Tibou » mis en place par les stations du Sancy Distribution de ballons et du kit Kid Auvergne Bataille de boules de neige - De 17h30 à 18h30 : présence des mascottes TIBOU (Sancy) et MOUFLY (Lioran) pour une séance photos 19h : Descente aux flambeaux des moniteurs de l’ESF organisée par France Montagnes De 19h00 à 22h, dans le bar-restaurant l’Ane et la Mule, soirée avec l’Auvergne et ses stations . Dîner offert aux gagnants du jeu concours des stations.   Samedi 29 novembre    France Montagnes animera les trois rues toute la journée dès 11h00 avec initiation au biathlon, déambulation d’orchestres, démonstration de chiens de traîneau,… Début des animations au chalet Auvergne place Saint-Sulpice à 11h - Dégustation de fromages - Distribution de cadeaux : chaufferettes Auvergne, goodies des stations Dès 14h Bar à tatoos « Tibou » mis en place par les stations du Sancy Distribution de ballons et du kit Kid Auvergne Bataille de boules de neige Présence des mascottes TIBOU (Sancy) et MOUFLY (Lioran) pour une séance photos 19h : Descente aux flambeaux avec les moniteurs de l’ESF organisée par France Montagnes Soirée aux couleurs de l’Auvergne   Dimanche 30 novembre   France Montagnes animera les trois rues toute la journée dès 11h00 avec initiation au biathlon, déambulation d’orchestres, démonstration de chiens de traîneau,… Début des animations au chalet Auvergne place Saint-Sulpice à 11h - Dégustation de fromages d’Auvergne - Distribution de cadeaux : chaufferettes Auvergne, goodies des stations De 12h à 17h Bar à tatoos « Tibou » mis en place par les stations du Sancy Distribution de ballons et du kit Kid Auvergne Bataille de boules de neige Présence des mascottes TIBOU (Sancy) et MOUFLY (Lioran) puis séance photos
Lire la suite +
Michelin fait un pas de géant dans le monde de la semelle
26 novembre 2014
Michelin fait un pas de géant dans le monde de la semelle
Le groupe Michelin a officialisé, ce mercredi 26 novembre, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), au cœur de son centre technologique de Ladoux, son partenariat avec le groupe Jihua, géant chinois du textile et de l'habillement technique. A travers leur filiale respective Michelin Lifestyle et JV International, c'est une alliance de géants qui s'est conclut avec, d'un côté, le leader mondial du pneumatique et, de l'autre, le maitre incontesté du marché du textile et de l’habillement technique. L’objectif ? Devenir l'un des leaders mondiaux de la chaussure technique en acquérant, d’ici 5 ans, 5 à 10 % de ce marché mondial qui représente 500 millions de paires de semelles ! Le leader mondial du pneumatique équipera bientôt des chaussures de travail, de VTT ou des bottes moto. "Nous n'allons rien fabriquer, prévient Claire Dorland-Clauzel, directrice de la communication et des filiales Lifestyle chez Michelin. Nous apportons simplement tout le savoir-faire de Michelin : technologie, confort et sécurité. Trois qualités que nous pouvons transférer du pneu à la chaussure. Tout sera fabriqué sous licence en Chine dans les usines de notre partenaire ". 32,5 milliards de chiffre d'affaires Et quel partenaire ! Jihua, entreprise étatique chinoise est en réalité un colosse du secteur textile et de l’habillement technique. Coté à la bourse de Shanghai depuis 2010, le groupe est tout simplement le numéro un mondial de la fabrication de vêtements professionnels et d’équipement technique destinés aux services publics de sécurité (uniformes pour l’armée, la police, les pompiers, combinaisons et même chaussures d’astronautes !). Jihua Group a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires d’approximativement 32,5 milliards de dollars US et emploie près de 78 000 personnes. Autant dire qu'il s'agit de la rencontre de deux géants mondiaux. Pas à son coup d'essai Une aubaine aussi pour Jihua. "Grâce au soutien de Michelin, nous allons pouvoir augmenter, de manière sensible, la technicité de nos semelles, analyse Mi,gzhong Liu, le grand patron du groupe, venu en personne scellé ce partenariat jusqu'en Auvergne. Le gouvernement chinois souhaite que nos entreprise s'internationalisent et ce pour introduire des technologies avancées du monde entier mais aussi pour tirer les expériences de management et de gestion d'entreprise." Michelin n'en est pas à son coup d'essai en matière de semelle de chaussures puisque la filiale Lifestyle du groupe collabore déjà depuis plus de 10 ans avec Babolat pour des chaussures de tennis puis de Badminton, mais aussi avec Kempa pour des chaussures de hand-ball et plus récemment, avec la marque Le Chameau, pour des bottes. Mais cette fois-ci, il s'agit d'un pas de géant pour le manufacturier. Geneviève Colonna d'Istria     Photos : Claire Dorland-Clauzel, directrice de la communication Michelin et responsable des filiales Lifestyle, à droite, et M. Liu, directeur de Jihua, à gauche, ont officialisé le partenariat pour produire des semelles de chaussures techniques sous licence Michelin. Il s'agira comme à l'écran de chaussures de VTT, des bottes de moto et de chaussures de travail (NewsAuvergne)
Lire la suite +
Pic de pollution dans le Puy-de-Dôme
25 novembre 2014
Pic de pollution dans le Puy-de-Dôme
Cette journée du 25 novembre a été marquée par un pic de pollution à Riom/Clermont-Ferrand/Issoire, selon les services de la préfecture du Puy-de-Dôme. Le niveau de pollution atmosphérique par les particules en suspension a dépassé le seuil d’information de la population fixé à 50 µg/m3 en moyenne sur 24 h. Les conditions météorologiques actuelles, faiblement dispersives, ont favorisé l'accumulation des polluants. Les niveaux de particules en suspension sont supérieurs au seuil d'information. Les particules constituent des polluants relativement complexes, compte tenu de ce que leurs effets sur la santé dépendent d’une part de leur granulométrie puisqu’elles pénètrent d’autant plus profondément dans l’appareil respiratoire que leur diamètre est faible et d’autre part de leur composition chimique car elles peuvent contenir des produits toxiques, tels que les métaux ou des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dont certains sont considérés comme cancérigènes. "Les conditions actuelles laissent penser que la situation peut s'améliorer progressivement dans les prochains jours", précisent les services de l'Etat. Recommandations Il est recommandé aux populations sensibles, notamment les enfants, les personnes âgées, les insuffisants respiratoires chroniques, les insuffisants cardiaques, les allergiques ou asthmatiques : d’éviter toutes les activités physiques et sportives intenses augmentant de façon importante le volume d'air et de polluants inhalés ; de veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d'autres facteurs irritants, tels l'usage de solvants sans protection appropriée et surtout par la fumée de tabac qui joue un rôle majeur dans la survenue, notamment de l'expression clinique, de l'allergie respiratoire et de l'asthme ; de respecter scrupuleusement leur traitement médical en cours à visée respiratoire ou de l'adapter sur avis du médecin. Appel au civisme - Éviter d’utiliser son véhicule personnel, utiliser en priorité les transports en commun, différer les déplacements qui ne présentent pas un caractère de nécessité, faire les déplacements courts à pied ou à bicyclette, pratiquer le covoiturage en se regroupant à plusieurs dans un véhicule (famille, voisins, collègues de travail...). - Si le déplacement en véhicule personnel est indispensable : utiliser de préférence un véhicule peu polluant et s’assurer que le moteur est bien réglé, sinon le faire vérifier par son garagiste ; réduire la vitesse de circulation et adopter une conduite souple (sans à-coup, ni accélération brutale), éviter les heures de pointes. - Eviter d’allumer des feux d’agrément, notamment au bois, reporter les activités d'écobuage. Il est rappelé que le brûlage à l’air libre de déchets ménagers et de jardin de quelque nature qu’ils soient est interdit par le règlement sanitaire départemental. - Pour les émetteurs industriels, s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de dépoussiérage. Pour plus d’information : http://www.puy-de-dome.gouv.fr/ et www.atmoauvergne.asso.fr et http://www.ars.auvergne.sante.fr
Lire la suite +