Réduire la taille du texte Taille du texte normale Augmenter la taille du texte Imprimer
Taille du texte Imprimer


22 mai 2013

Fiona : le beau-père de l'enfant se constitue aussi partie civile

Alors que l'enquête sur la disparition de la petite Fiona, 5 ans, semble au point mort, le beau-père de l'enfant a décidé de se constituer partie-civile, en fin de matinée, apprend-on auprès de l'avocat de la maman de Fiona. Berkan Maklouf, 31 ans, a été de nouveau convoqué et entendu longuement par les enquêteurs du SRPJ de Clermont-Ferrand, ce matin, en tant que simple témoin. Il est revenu une fois de plus sur le déroulement de la journée du 12 mai, le dimanche où Fiona a disparu. Le compagnon de Cécile Bourgeon a toujours affirmé qu'il ne se trouvait pas au parc avec sa compagne ce jour-là, ayant préféré rester à l'appartement familial. "Cette constitution de partie civile n'est pas anormale, analyse Me Portejoie. Il vit avec la mère de Fiona et ses deux filles depuis un an. Il est le père de l'enfant que porte Cécile Bourgeon. Il a tout simplement envie d'épauler celle qu'il aime".
Dès le début de l'enquête, les policiers se sont intéressés au compagnon de Cécile Bourgeon. Celui-ci est, en effet, déjà connu des services de police, notamment pour des faits de violence et des affaires de stupéfiants. Lors de la perquisition dans l'appartement familial, le lendemain de la disparition de Fiona, les enquêteurs avaient d'ailleurs découvert et saisi des plans de cannabis.


"Il avait menacé de la reprendre"


Venu à la rencontre des journalistes au pied de son immeuble clermontois, deux jours après la disparition, Berkan Maklouf, qui se faisait appeler "Kader" avait déclaré : "Je ne demande qu'une chose, c'est qu'on nous ramène la petite. On vit un cauchemar, mais en même temps tout ça c'est bien réel. Le matin, on se réveille, et Fiona n'est toujours pas là" .
Il était également revenu sur les relations houleuses entre le père et la mère de Fiona, séparés depuis dix-huit mois. "Lui, il ne venait pas régulièrement voir les petites. Il n'était pas réglo. Il avait même menacé de reprendre Fiona".
Depuis le 12 mai, la fillette disparue dans le parc Montjuzet de Clermont-Ferrand, reste introuvable. "Cinquante policiers traquent sans relâche toutes les pistes qui pourraient nous mener jusqu'à elle", précise le procureur de la République de Clermont-Ferrand. Pour le moment, sans résultat.


 



+ de
Au secours, on change d'heure !
25 octobre 2014
Au secours, on change d'heure !
Cette nuit, la France et tous les pays de l'Union européenne passent à l'heure d'hiver. Ainsi, dimanche à 3 heures (heure d'été), il sera 2 heures (heure d'hiver). Une heure de plus à dormir, mais un décallage toujours aussi difficile à digérer. Moins d'un Français sur cinq se dit favorable au changement d'heure, selon un sondage publié jeudi pour le site Comprendrechoisir.com, spécialisé dans l'information pratique au quotidien (*).  Seuls 19 % des sondés approuvent le passage de l'heure d'été à l'heure d'hiver, tandis que 54 % y sont opposés et 27 % se disent indifférents, selon cette étude OpinionWay.  Pourtant il existe quelques avantages à changer d'heure en hiver. Plus d'un Français sur deux (54 %) ignore qu'une heure en moins d'éclairage lui permet d'économiser 10 centimes d'euro environ. Selon le ministère de l'Écologie, le changement d'heure a permis d'économiser 440 GWh en éclairage en 2009, soit la consommation d'environ 800 000 ménages. En 2030, la réduction globale des émissions due au changement d'heure pourrait être de 70 000 à 100 000 tonnes de CO2, d'après ses estimations. Dse chiffres à méditer en cas d'insomnie ! (*) Le sondage a été réalisé du 24 septembre au 3 octobre auprès d'un échantillon de 1 005 répondants âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
Lire la suite +
Emploi : pas d'amélioration en septembre
24 octobre 2014
Emploi : pas d'amélioration en septembre
Fin septembre 2014, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s’établit à 62 306 en Auvergne. Ce nombre augmente de + 0,3 % par rapport à fin août 2014 (soit +204). Sur un an, il augmente de + 5,1 %. En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de +0,6 % par rapport à fin août 2014 (+4,3 % sur un an). En Auvergne, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A augmente, en septembre 2014, de +0,5 % pour les hommes (+5,9 % sur un an) et augmente de +0,1 % pour les femmes (+4,3 % sur un an). Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A et âgés de moins de 25 ans augmente de +1,6 % en septembre 2014 (-0,8% sur un an). Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans diminue de -0,4 % (+3,9 % sur un an) et le nombre de ceux de 50 ans et plus augmente de +1,2 % (+12,4 % sur un an). S’agissant de la catégorie A, selon le département, le nombre de demandeurs d’emploi varie en septembre 2014 par rapport à fin août entre -0,5 % et +1,1 % : Allier (-0,3 %), Cantal (-0,5 %), Haute-Loire (-0,5 %), Puy-de-Dôme (+1,1 %).
Lire la suite +
Le Grand Clermont fait sa promo sur la toile
23-10
Le Grand Clermont fait sa promo sur la toile
Le Grand Clermont s'offre une belle séquence d'auto-promotion sur le web, en proposant via Vimeo depuis deux jours un clip sur la capitale clermontoise, plutôt valorisant... On y voit des habitants vanter les mérites du Grand Clermont, accumulant les bons points : vivant, tendance, riche, créatif, jeune... Les qualificatifs ne manquent pas pour valoriser l'image de la capitale auvergnate. On y aperçoit également les pépites qui font le Grand Clermont : Michelin, Limagrain, Pictures, l'IFMA, la Coopé ou encore le théâtre, le festival du court métrage et bien sûr l'ASM et Renaud Lavillenie... Bref, un joli coup de pub, habilement présenté et très rythmé. Nous, on aime !
Lire la suite +