MENU

Florent Menegaux : "Je m'inscris dans la vision humaniste de Michelin"

À 56 ans, Florent Menegaux se prépare à succéder d'ici mai 2019 à Jean-Dominique Senard à la tête du groupe Michelin. Il s'exprime sur son futur rôle de numéro 1, livre son sentiment sur l'avenir du groupe qu'il a intégré il y a plus de vingt ans. Une chose semble acquise : ce sera le changement dans la continuité (Photo : Geneviève Colonna d'Istria)
Jean-Dominique Senard a annoncé votre nom en tant que successeur plus d'un an avant son départ de Michelin. Cela n'a pas vraiment été une surprise pour vous... C'était inscrit dans votre trajectoire ?

Florent Menegaux - Pas vraiment... C'est toujours un moment important quand on sait qu'on va être amené à représenter les équipes de Michelin dans le futur. C'est la plus grande fierté que je puisse avoir. Moi, je suis rentré chez Michelin il y a 22 ans. Je suis mandaté pour défendre les intérêts du groupe. Ce qui m'intéresse, c'est l'entreprise. Je suis très flatté que les actionnaires et les personnes de Michelin me fassent confiance, mais cela ne change pas ma vie au quotidien.
Sur le même thème: Chez Michelin, la page se tourne pour Jean-Dominique Senard
L'année qui s'annonce sera une année de transition, au cours de laquelle Jean-Dominique Senard va vous amener progressivement à occuper le poste de Président du groupe, en mai 2019. Ce mode de transmission n'est pas si courant. C'était un choix collectif ?

A relire : Florent Menegaux, dauphin naturel de Jean-Dominique Senard 

Jean-Dominique Senard a pris la décision de mettre un terme à son mandat lors de la dernière assemblée générale des actionnaires en mai. J'ai été élu à cette occasion pour prendre la gérance du groupe en mai 2019. C'est normal que nous passions du temps ensemble. Je connais beaucoup de dossiers, mais il y a certains aspects de la fonction de président qu'il va m'apprendre. Je travaille avec Jean-Dominique Senard depuis de nombreuses années. Nous construisons ensemble le groupe Michelin de demain. Après lui, mon rôle sera de construire l'entreprise qui sera là dans les prochains siècles.

Jean-Dominique Senard a dit au moment de vous désigner comme son successeur que les défis à venir seront immenses pour vous. Est-ce que cela alourdit votre responsabilité ?

La charge qu'il a portée à la tête du groupe était très lourde. Et la mienne ne le sera pas moins. Je ne suis pas sûr que ce sera très différent. Quand vous vous inscrivez dans un futur lointain, bien sûr, les défis sont énormes, mais Michelin a déjà traversé beaucoup d'épreuves : des guerres, des transformations majeures... Notre vision reste la même : travailler pour une meilleure mobilité pour chacun, car nous sommes convaincus que la mobilité est vecteur de progrès. C'est quelque chose qui est intemporel. C'est un cheminement continu, constant, qui s'inscrit dans différentes époques : politiques, géographiques. Nous étions un groupe très local, nous sommes devenus un groupe mondial. On inscrit les choses dans une vision générale, et en même temps nous sommes là au service de l'humain.

Justement, la dimension sociale et humaine a toujours beaucoup compté chez Michelin. Est-ce que cela restera un aspect fort dans votre gouvernance ?

Bien entendu ! Je suis totalement en phase avec les positions prises par Jean-Dominique. Nous sommes dans un monde beaucoup plus complexe qu'auparavant, mais nous ne sommes pas en train d'arbitrer des oppositions entre les hommes et l'entreprise. Certes, nous avons besoin de générer du profit mais tout doit se faire dans un environnement en harmonie avec l'humain. La technologie ne peut rien toute seule. Jacques Attali parle d'un monde "alter-moderne" : la modernité au service de l'humain. Je m'inscris complètement dans cette vision-là. Nous sommes plutôt dans une phase de conciliation de tout cet ensemble. Bien sûr, ici ou là il y a quelques tensions car c'est une équation complexe à résoudre, mais je tiens à m'inscrire dans cette vision humaniste de Michelin.

Depuis que ce ne sont plus des Michelin à la tête de l'entreprise, à chaque changement de gérant se pose la question du futur rôle de Clermont-Ferrand. Quelle sera votre position sur ce sujet ?

Notre ancrage local est lié à Michelin. Le siège est à Clermont-Ferrand ainsi que les centres de décisions du groupe. Clermont continuera à jouer un rôle important dans le groupe. Le siège est là. Pour autant, Michelin est une entreprise mondiale. On doit être Américains aux Etats-Unis, Chinois en Chine, Allemands en Allemagne, etc. Michelin est une entreprise "Glocale" : globale et locale ! Et puis, il y a aussi beaucoup d'avantages à être à Clermont, nous sommes dans un cadre superbe et nous avons un outil de travail fantastique avec notre centre d'essai à Ladoux. Sans oublier le projet de transformation des Carmes en cours qui va nous permettre d'avoir une image à la hauteur de ce qu'est le groupe aujourd'hui.

A relire : Movin'On : Michelin ambitionne de recycler 100% des pneus d'ici 2048

Le sommet Movin'on, qui se tient actuellement à Montréal à l'initiative de Michelin, est aussi l'occasion pour le groupe de montrer combien l'innovation est devenue son obsession. Jusqu'aù va s'opérer la révolution numérique de Michelin ?

Notre groupe est marqué par l'innovation depuis 125 ans. Aujourd'hui la technologie digitale permet d'ouvrir de nouveaux champs d'innovation. 30% de l'entreprise est déjà connectée. Tout sera digitalisé d'ici une dizaine d'années. C'est une bonne nouvelle ! Nous en sommes déjà à la quatrième génération de pneus miniers connectés. Tous nos pneus poids lourd auront un identifiant électronique d'ici la fin de l'année. Pour nos pneus tourisme-camionnette, ce sera un peu plus long. Cela concerne des dizaines de millions de pneus. C'est très impactant sur le prix. Dans cinq ans, tous nos pneus seront connectés.

Cette digitalisation accelérée risque-t-elle d'avoir un impact sur les sites de production, notamment en Europe et plus particulièrement en France ? C'est l'une des grandes peurs des syndicats du groupe...

Il y a toujours cette angoisse, mais à partir du moment où la technologie est au service de l'humain, c'est forcément un progrès. Lorsque nous avons lancé le pneu radial, on a crié au fou ! Les gens pensaient qu'en créant un pneu deux fois plus résistant, on allait diviser le marché par deux.  Mais non ! A cette période, la mobilité s'est considérablement accrue. La technologie a permis de développer le marché. Donc le progrès a apporté de nouvelles opportunités. Il ne faut surtout pas avoir peur du progrès. Aujourd'hui l'humain vit beaucoup mieux qu'il y a deux cents ans. On ne remplacera jamais l'homme. J'en suis convaincu. Les évolutions du groupe dans le monde ne sont pas liées à des considérations technologiques.

Propos recueillis par Geneviève Colonna d'Istria, à Montréal

Restez connectés

Newsletter

Pour recevoir la newsletter NewsAuvergne, merci de renseigner votre e-mail.

Résultat ligue 1

Classement Championnat de France fourni par FootenDirect.com

Résultat ligue 2

Classement Ligue 2 fourni par FootenDirect.com

Cadavre découpé à Issoire : le suspect est passé aux aveux

Cadavre découpé à Issoire : le suspect est passé aux aveux

Le suspect numéro 1 dans la sordide affaire du cadavre découpé en morceaux, à Issoire, a reconnu les faits (Photo : NewsAuvergne). [+]

Archives >>
Vulcania recrute une centaine de saisonniers
Vulcania recrute une centaine de saisonniers
16.01.2019
En vue de l’ouverture du parc le 20 mars prochain pour une nouvelle saison, Vulcania recrute une centaine de personnes (h/f) en contrat saisonnier (Photo : NewsAuvergne). ...[+]
Un car TER pour relier Saint-Flour à Clermont
Un car TER pour relier Saint-Flour à Clermont
15.01.2019
La Région Auvergne-Rhône-Alpes rétablit la desserte régionale Saint-Flour-Clermont-Ferrand en car TER (Photo / ARA)....[+]
Crash du Mirage 2000 dans le Jura : un appel à témoins est lancé
Crash du Mirage 2000 dans le Jura : un appel à témoins est lancé
15.01.2019
Un appel à témoins est lancé suite au crash du Mirage 2000 survenu le 9 janvier, au cours duquel une pilote auvergnate a trouvé la mort (Photo : Armée de l'Air)....[+]
Besse-en-Chandesse : la Saint-Cochon ou l’art du lard
Besse-en-Chandesse : la Saint-Cochon ou l’art du lard
15.01.2019
Musique, concert, café-théâtre, dégustations, grand repas des cochonnailles… La traditionnelle Saint-Cochon est de retour à Besse ce week-end. (Photo/ OT Besse). ...[+]

Société

Un car TER pour relier Saint-Flour à Clermont

Un car TER pour relier Saint-Flour à Clermont

La Région Auvergne-Rhône-Alpes rétablit la desserte régionale Saint-Flour-Clermont-Ferrand en car TER (Photo / ARA).
La cité thermale de Vichy candidate à l'UNESCO
La cité thermale de Vichy candidate à l'UNESCO
Météo : offensive du froid en Auvergne
Météo : offensive du froid en Auvergne
Soldes d'hiver : c'est parti pour six semaines de bonnes affaires !
Soldes d'hiver : c'est parti pour six semaines de bonnes affaires !
Climat : Fanny Agostini s'installe en Haute-Loire pour créer son ONG
Climat : Fanny Agostini s'installe en Haute-Loire pour créer son ONG

Économie

Vulcania recrute une centaine de saisonniers

Vulcania recrute une centaine de saisonniers

En vue de l’ouverture du parc le 20 mars prochain pour une nouvelle saison, Vulcania recrute une centaine de personnes (h/f) en contrat saisonnier (Photo : NewsAuvergne). 
Selon l’Insee, le Puy-de-Dôme dope l’économie de la Région
Selon l’Insee, le Puy-de-Dôme dope l’économie de la Région
Allier : le PAL recrute 300 personnes
Allier : le PAL recrute 300 personnes
Un journaliste clermontois crée l'Ecole du Micro
Un journaliste clermontois crée l'Ecole du Micro
Saison touristique d’hiver : un vent d’optimisme souffle sur Auvergne-Rhône-Alpes
Saison touristique d’hiver : un vent d’optimisme souffle sur Auvergne-Rhône-Alpes

Politique

Lettre d'Emmanuel Macron aux Français : les grandes lignes

Lettre d'Emmanuel Macron aux Français : les grandes lignes

Après plusieurs jours d'attente, la lettre d’Emmanuel Macron a été rendue publique. Dimanche soir, le président de la République a proposé d'encadrer le grand débat national autour d'une trentaine de questions.
Visite surprise du président de la République ce soir au Puy-en-Velay
Visite surprise du président de la République ce soir au Puy-en-Velay
Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc nouvelle préfète du Puy-de-Dôme
Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc nouvelle préfète du Puy-de-Dôme
Remaniement : le Cantalien Jacques Mézard quitte le gouvernement
Remaniement : le Cantalien Jacques Mézard quitte le gouvernement
Edouard Philippe en visite dans le Puy-de-Dôme vendredi
Edouard Philippe en visite dans le Puy-de-Dôme vendredi

Faits divers

Cadavre découpé à Issoire : le suspect est passé aux aveux

Cadavre découpé à Issoire : le suspect est passé aux aveux

Le suspect numéro 1 dans la sordide affaire du cadavre découpé en morceaux, à Issoire, a reconnu les faits (Photo : NewsAuvergne).
Crash du Mirage 2000 dans le Jura : un appel à témoins est lancé
Crash du Mirage 2000 dans le Jura : un appel à témoins est lancé
Corps découpé à Issoire : suspect interpellé, mobile flou
Corps découpé à Issoire : suspect interpellé, mobile flou
Des restes humains découverts dans une canalisation à Issoire
Des restes humains découverts dans une canalisation à Issoire
Affaire Fiona : la cour de cassation renvoie l'examen du pourvoi au 20 février
Affaire Fiona : la cour de cassation renvoie l'examen du pourvoi au 20 février

Sport

ASM : une qualification et un match fou !

ASM : une qualification et un match fou !

"On s'est peut-être vu un peu trop beau", a souligné après coup Morgan Parra qui a toutefois préféré retenir la qualification. 
L'ASM reçoit Northampton en coupe d'Europe
L'ASM reçoit Northampton en coupe d'Europe
L'ASM reçoit Northampton en coupe d'Europe
L'ASM reçoit Northampton en coupe d'Europe
Foot (L2) : Clermont vise le Top 5
Foot (L2) : Clermont vise le Top 5
Rugby : 6 joueurs de l’ASM dans le XV de France
Rugby : 6 joueurs de l’ASM dans le XV de France

Loisirs

Besse-en-Chandesse : la Saint-Cochon ou l’art du lard

Besse-en-Chandesse : la Saint-Cochon ou l’art du lard

Musique, concert, café-théâtre, dégustations, grand repas des cochonnailles… La traditionnelle Saint-Cochon est de retour à Besse ce week-end. (Photo/ OT Besse).

Bib Gourmand Michelin : Cinq nouvelles tables récompensées en Auvergne
Bib Gourmand Michelin : Cinq nouvelles tables récompensées en Auvergne
Clermont Métropole fait entrer Jupiter au musée Bargoin !
Clermont Métropole fait entrer Jupiter au musée Bargoin !
Les stations de ski auvergnates parées à l'arrivée des vacanciers
Les stations de ski auvergnates parées à l'arrivée des vacanciers
Europavox 2019 : voici les premiers noms !
Europavox 2019 : voici les premiers noms !

Portrait

Rugby : l'Auvergnate Jessy Trémoulière élue meilleure joueuse au monde !

Rugby : l'Auvergnate Jessy Trémoulière élue meilleure joueuse au monde !

Jessy Trémoulière, 26 ans et 38 sélections, a été sacrée meilleure joueuse de l'année. Une première pour une Française. Chez les hommes, c'est l'Irlandais Jonathan Sexton qui a reçu ce titre (Photo FFR). 
Jean-Louis Etienne : retour vers le futur
Jean-Louis Etienne : retour vers le futur
Le guide Michelin change de tête
Le guide Michelin change de tête
Me Gatignol, nouveau bâtonnier clermontois
Me Gatignol, nouveau bâtonnier clermontois
Guillaume Musso, l’écrivain aux 32 millions d’exemplaires, à la Librairie des Volcans
Guillaume Musso, l’écrivain aux 32 millions d’exemplaires, à la Librairie des Volcans
© 2019 / NewsAuvergne - Tous droits réservés