MENU

Florent Menegaux : "Je m'inscris dans la vision humaniste de Michelin"

À 56 ans, Florent Menegaux se prépare à succéder d'ici mai 2019 à Jean-Dominique Senard à la tête du groupe Michelin. Il s'exprime sur son futur rôle de numéro 1, livre son sentiment sur l'avenir du groupe qu'il a intégré il y a plus de vingt ans. Une chose semble acquise : ce sera le changement dans la continuité (Photo : Geneviève Colonna d'Istria)
Jean-Dominique Senard a annoncé votre nom en tant que successeur plus d'un an avant son départ de Michelin. Cela n'a pas vraiment été une surprise pour vous... C'était inscrit dans votre trajectoire ?

Florent Menegaux - Pas vraiment... C'est toujours un moment important quand on sait qu'on va être amené à représenter les équipes de Michelin dans le futur. C'est la plus grande fierté que je puisse avoir. Moi, je suis rentré chez Michelin il y a 22 ans. Je suis mandaté pour défendre les intérêts du groupe. Ce qui m'intéresse, c'est l'entreprise. Je suis très flatté que les actionnaires et les personnes de Michelin me fassent confiance, mais cela ne change pas ma vie au quotidien.
Sur le même thème: Chez Michelin, la page se tourne pour Jean-Dominique Senard
L'année qui s'annonce sera une année de transition, au cours de laquelle Jean-Dominique Senard va vous amener progressivement à occuper le poste de Président du groupe, en mai 2019. Ce mode de transmission n'est pas si courant. C'était un choix collectif ?

A relire : Florent Menegaux, dauphin naturel de Jean-Dominique Senard 

Jean-Dominique Senard a pris la décision de mettre un terme à son mandat lors de la dernière assemblée générale des actionnaires en mai. J'ai été élu à cette occasion pour prendre la gérance du groupe en mai 2019. C'est normal que nous passions du temps ensemble. Je connais beaucoup de dossiers, mais il y a certains aspects de la fonction de président qu'il va m'apprendre. Je travaille avec Jean-Dominique Senard depuis de nombreuses années. Nous construisons ensemble le groupe Michelin de demain. Après lui, mon rôle sera de construire l'entreprise qui sera là dans les prochains siècles.

Jean-Dominique Senard a dit au moment de vous désigner comme son successeur que les défis à venir seront immenses pour vous. Est-ce que cela alourdit votre responsabilité ?

La charge qu'il a portée à la tête du groupe était très lourde. Et la mienne ne le sera pas moins. Je ne suis pas sûr que ce sera très différent. Quand vous vous inscrivez dans un futur lointain, bien sûr, les défis sont énormes, mais Michelin a déjà traversé beaucoup d'épreuves : des guerres, des transformations majeures... Notre vision reste la même : travailler pour une meilleure mobilité pour chacun, car nous sommes convaincus que la mobilité est vecteur de progrès. C'est quelque chose qui est intemporel. C'est un cheminement continu, constant, qui s'inscrit dans différentes époques : politiques, géographiques. Nous étions un groupe très local, nous sommes devenus un groupe mondial. On inscrit les choses dans une vision générale, et en même temps nous sommes là au service de l'humain.

Justement, la dimension sociale et humaine a toujours beaucoup compté chez Michelin. Est-ce que cela restera un aspect fort dans votre gouvernance ?

Bien entendu ! Je suis totalement en phase avec les positions prises par Jean-Dominique. Nous sommes dans un monde beaucoup plus complexe qu'auparavant, mais nous ne sommes pas en train d'arbitrer des oppositions entre les hommes et l'entreprise. Certes, nous avons besoin de générer du profit mais tout doit se faire dans un environnement en harmonie avec l'humain. La technologie ne peut rien toute seule. Jacques Attali parle d'un monde "alter-moderne" : la modernité au service de l'humain. Je m'inscris complètement dans cette vision-là. Nous sommes plutôt dans une phase de conciliation de tout cet ensemble. Bien sûr, ici ou là il y a quelques tensions car c'est une équation complexe à résoudre, mais je tiens à m'inscrire dans cette vision humaniste de Michelin.

Depuis que ce ne sont plus des Michelin à la tête de l'entreprise, à chaque changement de gérant se pose la question du futur rôle de Clermont-Ferrand. Quelle sera votre position sur ce sujet ?

Notre ancrage local est lié à Michelin. Le siège est à Clermont-Ferrand ainsi que les centres de décisions du groupe. Clermont continuera à jouer un rôle important dans le groupe. Le siège est là. Pour autant, Michelin est une entreprise mondiale. On doit être Américains aux Etats-Unis, Chinois en Chine, Allemands en Allemagne, etc. Michelin est une entreprise "Glocale" : globale et locale ! Et puis, il y a aussi beaucoup d'avantages à être à Clermont, nous sommes dans un cadre superbe et nous avons un outil de travail fantastique avec notre centre d'essai à Ladoux. Sans oublier le projet de transformation des Carmes en cours qui va nous permettre d'avoir une image à la hauteur de ce qu'est le groupe aujourd'hui.

A relire : Movin'On : Michelin ambitionne de recycler 100% des pneus d'ici 2048

Le sommet Movin'on, qui se tient actuellement à Montréal à l'initiative de Michelin, est aussi l'occasion pour le groupe de montrer combien l'innovation est devenue son obsession. Jusqu'aù va s'opérer la révolution numérique de Michelin ?

Notre groupe est marqué par l'innovation depuis 125 ans. Aujourd'hui la technologie digitale permet d'ouvrir de nouveaux champs d'innovation. 30% de l'entreprise est déjà connectée. Tout sera digitalisé d'ici une dizaine d'années. C'est une bonne nouvelle ! Nous en sommes déjà à la quatrième génération de pneus miniers connectés. Tous nos pneus poids lourd auront un identifiant électronique d'ici la fin de l'année. Pour nos pneus tourisme-camionnette, ce sera un peu plus long. Cela concerne des dizaines de millions de pneus. C'est très impactant sur le prix. Dans cinq ans, tous nos pneus seront connectés.

Cette digitalisation accelérée risque-t-elle d'avoir un impact sur les sites de production, notamment en Europe et plus particulièrement en France ? C'est l'une des grandes peurs des syndicats du groupe...

Il y a toujours cette angoisse, mais à partir du moment où la technologie est au service de l'humain, c'est forcément un progrès. Lorsque nous avons lancé le pneu radial, on a crié au fou ! Les gens pensaient qu'en créant un pneu deux fois plus résistant, on allait diviser le marché par deux.  Mais non ! A cette période, la mobilité s'est considérablement accrue. La technologie a permis de développer le marché. Donc le progrès a apporté de nouvelles opportunités. Il ne faut surtout pas avoir peur du progrès. Aujourd'hui l'humain vit beaucoup mieux qu'il y a deux cents ans. On ne remplacera jamais l'homme. J'en suis convaincu. Les évolutions du groupe dans le monde ne sont pas liées à des considérations technologiques.

Propos recueillis par Geneviève Colonna d'Istria, à Montréal

Restez connectés

Newsletter

Pour recevoir la newsletter NewsAuvergne, merci de renseigner votre e-mail.

Résultat ligue 1

Classement Championnat de France fourni par FootenDirect.com

Résultat ligue 2

Classement Ligue 2 fourni par FootenDirect.com

Le CNCS de Moulins célèbre l’Opéra

Le CNCS de Moulins célèbre l’Opéra

A l’occasion des 350 ans de l’Opéra de Paris, le Centre national du Costume de Scène (CNCS) de Moulins présente une exposition exceptionnelle consacrée aux costumes [+]

Archives >>
Fanny Agostini quitte Thalassa pour se consacrer à sa fondation en Haute-Loire
Fanny Agostini quitte Thalassa pour se consacrer à sa fondation en Haute-Loire
20.05.2019
La présentatrice de Thalassa préfère se consacrer à sa fondation en faveur de l'environnement en Haute-Loire qu'elle gère avec son mari Henri Landes (Photo :...[+]
Michelin : Florent Menegaux prend le pouvoir et dévoile sa feuille de route
Michelin : Florent Menegaux prend le pouvoir et dévoile sa feuille de route
17.05.2019
Séquence émotion, ce matin, lors du passage de relai entre Jean-Dominique Senard, resté quinze ans dans le Groupe dont sept à la tête de Bibendum, et son successeur, Florent...[+]
La fin de l'ère Senard chez Michelin est arrivée
La fin de l'ère Senard chez Michelin est arrivée
16.05.2019
Dialogue rénové, digitalisation, refonte des zones géographiques et des activités... Président de Michelin depuis 2012, Jean-Dominique Senard a su imprimer son style...[+]
« Altitude 1886 » : où en est la marque de viande du Massif central ?
« Altitude 1886 » : où en est la marque de viande du Massif central ?
16.05.2019
De G à D sur la photo : Philippe PLASSE, éleveur, Président de la section viande de Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes ; Christine VALENTIN, Éleveuse, Présidente...[+]

Société

Fanny Agostini quitte Thalassa pour se consacrer à sa fondation en Haute-Loire

Fanny Agostini quitte Thalassa pour se consacrer à sa fondation en Haute-Loire

La présentatrice de Thalassa préfère se consacrer à sa fondation en faveur de l'environnement en Haute-Loire qu'elle gère avec son mari Henri Landes (Photo : newsAuvergne).  
Lutte contre l'homophobie : Clermont affiche la couleur !
Lutte contre l'homophobie : Clermont affiche la couleur !
Une startup clermontoise au triathlon d’Aydat pour la cause des enfants
Une startup clermontoise au triathlon d’Aydat pour la cause des enfants
Alerte au moustique tigre dans le Puy-de-Dôme
Alerte au moustique tigre dans le Puy-de-Dôme
Polémique autour du projet d'extension du parc Vulcania
Polémique autour du projet d'extension du parc Vulcania

Économie

Michelin : Florent Menegaux prend le pouvoir et dévoile sa feuille de route

Michelin : Florent Menegaux prend le pouvoir et dévoile sa feuille de route

Séquence émotion, ce matin, lors du passage de relai entre Jean-Dominique Senard, resté quinze ans dans le Groupe dont sept à la tête de Bibendum, et son successeur, Florent Menegaux, qui a rappelé les priorités de sa future gouvernance (Photo : NewsAuvergne).
La fin de l'ère Senard chez Michelin est arrivée
La fin de l'ère Senard chez Michelin est arrivée
« Altitude 1886 » : où en est la marque de viande du Massif central ?
« Altitude 1886 » : où en est la marque de viande du Massif central ?
Michelin acquiert Masternaut, spécialiste des données embarquées
Michelin acquiert Masternaut, spécialiste des données embarquées
Bilan RTE 2018 : Une électricité toujours plus verte
Bilan RTE 2018 : Une électricité toujours plus verte

Politique

Le préfet de Haute-Loire part pour le Loir-et-Cher

Le préfet de Haute-Loire part pour le Loir-et-Cher

Yves Rousset a été nommé ce matin en conseil des ministres préfet du Loir-et-Cher (Photo : NewsAuvergne). 
La région Auvergne-Rhône-Alpes aime l’Europe
La région Auvergne-Rhône-Alpes aime l’Europe
Lettre d'Emmanuel Macron aux Français : les grandes lignes
Lettre d'Emmanuel Macron aux Français : les grandes lignes
Visite surprise du président de la République ce soir au Puy-en-Velay
Visite surprise du président de la République ce soir au Puy-en-Velay
Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc nouvelle préfète du Puy-de-Dôme
Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc nouvelle préfète du Puy-de-Dôme

Faits divers

Pas de nouveau procès Fiona avant début 2020

Pas de nouveau procès Fiona avant début 2020

Le verdict avait été cassé en février dernier par la cour de cassation (Photo : archives/NewsAuvergne).
Accident mortel sur la RCEA à hauteur de Toulon-sur-Allier
Accident mortel sur la RCEA à hauteur de Toulon-sur-Allier
Bébé retrouvé dans une poubelle : la mère identifiée et mise en examen
Bébé retrouvé dans une poubelle : la mère identifiée et mise en examen
Clermont-Ferrand : le corps d'un nouveau-né retrouvé dans une poubelle par un SDF
Clermont-Ferrand : le corps d'un nouveau-né retrouvé dans une poubelle par un SDF
Accident mortel dans le Puy-de-Dôme
Accident mortel dans le Puy-de-Dôme

Sport

L’ASM remporte le Challenge Cup face à La Rochelle 36-16

L’ASM remporte le Challenge Cup face à La Rochelle 36-16

Nouveau titre européen pour l'ASM (Photo : NewsAuvergne).
Challenge Européen : l’ASM Clermont veut un premier titre ce soir !
Challenge Européen : l’ASM Clermont veut un premier titre ce soir !
Rugby : l'ASM Clermont officiellement en demie
Rugby : l'ASM Clermont officiellement en demie
ASM Clermont : grande première à Paris !
ASM Clermont : grande première à Paris !
Finale du Challenge Cup : pas d’écran géant place de Jaude
Finale du Challenge Cup : pas d’écran géant place de Jaude

Loisirs

Le CNCS de Moulins célèbre l’Opéra

Le CNCS de Moulins célèbre l’Opéra

A l’occasion des 350 ans de l’Opéra de Paris, le Centre national du Costume de Scène (CNCS) de Moulins présente une exposition exceptionnelle consacrée aux costumes de cette institution reconnue mondialement (opéra Photo de scène 1 © E. Bauer).
Allier : 30.000 personnes attendues au festival Les Flamboyantes à Cusset
Allier : 30.000 personnes attendues au festival Les Flamboyantes à Cusset
Le Petit Futé 2019 arrive !
Le Petit Futé 2019 arrive !
Aéroport de Clermont : Palerme à tire-d’aile
Aéroport de Clermont : Palerme à tire-d’aile
Le Sancy en mode Easy Rider !
Le Sancy en mode Easy Rider !

Portrait

Fanny Agostini et Henri Landes : "Notre combat pour la Terre fait sens"

Fanny Agostini et Henri Landes : "Notre combat pour la Terre fait sens"

Fanny Agostini et son mari, Henri Landes, ont choisi la Haute-Loire pour implanter leur Fondation en faveur de l'environnement (Photo : NewsAuvergne).
Rugby : l'Auvergnate Jessy Trémoulière élue meilleure joueuse au monde !
Rugby : l'Auvergnate Jessy Trémoulière élue meilleure joueuse au monde !
Jean-Louis Etienne : retour vers le futur
Jean-Louis Etienne : retour vers le futur
Le guide Michelin change de tête
Le guide Michelin change de tête
Me Gatignol, nouveau bâtonnier clermontois
Me Gatignol, nouveau bâtonnier clermontois
© 2019 / NewsAuvergne - Tous droits réservés